Search for content, post, videos

M. Iceta : « Une Catalogne indépendante et hors de l’Europe n’est pas dans notre intérêt »

 

Equinox Radio a interviewé Michel Iceta, lors de la campagne des élections catalanes du 25 novembre 2012. L’actuel vice-Premier secrétaire du Parti Socialiste Catalan (PSC) a expliqué les positions politiques du parti, notamment vis-à-vis de la question de l’indépendance. 

Le 4 novembre 2012, El Pais publiait un manifeste de plusieurs intellectuels espagnols contre l’indépendance de la Catalogne. Selon  Miquel Iceta, le manifeste ne propose pas une vision noire. Le PSC ne croit pas au projet d’une Catalogne indépendante, il souhaite que l’Espagne évolue vers un Etat fédéral. Ceci permettait une Espagne «plus aisée, joyeuse et commode».

« On peut vivre avec des cultures différentes »

Le responsable politique affirme qu’il est possible que plusieurs cultures cohabitent au sein d’un même pays. Il est important de respecter la personnalité de la Catalogne qui se reflète à travers sa langue, sa culture et son histoire. Mais il s’agit également de respecter le Pays Basque et la Galice. Une des mesures du PSC serait de créer un nouveau pacte fiscal : « la Catalogne doit être solidaire, mais il ne faut pas que la solidarité doit nous fasse du mal » a affirmé Miquel Iceta. L’autre changement phare concerne le Sénat espagnol. Celui-ci deviendrait un « Sénat fédéral afin qu’il devienne une chambre des territoires ».

Une désaffection générale du PSC

Les sondages révèlent qu’il n’y aurait qu’un député de différence entre un groupe formé par le PP et Ciutadanos et le PSC. Ainsi ce dernier pourrait perdre sa place de premier groupe d’opposition. Miquel Iceta explique qu’il faut respecter cette décision des citoyens mais cela serait « très mauvais car nous croyons que le Parlement de Catalogne a besoin d’un groupe d’opposition fort et le parti socialiste est le seul à être fort ». L’homme politique reconnait qu’il y a « encore dans la mémoire, le gouvernement socialiste qui a échoué face à la crise ».

Le Vice-Premier secrétaire du PSC résume sa position politique en expliquant : « nous sommes contre l’indépendance et nous sommes contre le statu quo (…). Il n’y a pas une même voie mais un même projet au sein du PSC. On n’utilise pas toujours les mêmes mots mais le son de notre programme politique est clair ».

Des liens avec la France

Le gouvernement socialiste français reste un modèle car le PSC « partage les propositions du Président François Hollande ». Le parti entretient également des liens étroits avec le député de la 5ème circonscription des français de l’étranger Arnaud Leroy.

Ecouter l’interview de Miquel Iceta sur Equinox Radio Barcelone

Miquel Iceta entrevistado en Equinox Radio Barcelona by Equinox-Radio Barcelone on Mixcloud