Search for content, post, videos

Edmond : Happy dreamer

Equinox Magazine

Rencontre avec un artiste prometteur de la scène barcelonaise : Edmond

Edmond, ce n’est pas seulement de la musique, c’est tout un univers, où vas-tu emmener les gens qui te suivent ?

Je suis en ce moment en train de préparer un nouvel album qui sera très différent de mes précédents opus. Je voudrais faire découvrir à mon public une autre facette de ma personnalité et de ma musique. L’album sera plus low tempo et intime. Je suis en train de préparer les nouveaux clips qui iront avec les singles qui sortiront. Pour l’instant, il est prévu pour l’hiver 2013.

Comment composes-tu ta musique?

Tout dépend des chansons. Parfois, je commence par écrire les paroles et ensuite une mélodie me vient à l’esprit et je la compose. Parfois, c’est l’inverse, je commence par composer une musique et elle m’inspire des paroles. Je travaille essentiellement à base de samples que je crée moi-même ou que je récupère pour agrémenter la composition générale.

Barcelone est le reflet de ma vie

À quel point Barcelone influence-t-elle ta musique ?

Barcelone m’influence énormément car c’est la ville où je réside depuis 7 ans et ma musique est le reflet de ma vie ainsi que de mes sensations donc il y a beaucoup d’influences d’ici. De plus, le public espagnol est vraiment très chaleureux et c’est un véritable plaisir de pouvoir se retrouver sur scène et de recevoir autant d’ondes positives.

Tu préférerais jouer à l’Olympia, au Palau San Jordi ou au Sonar ?

Chacun de ces endroits a son charme particulier. L’Olympia me plairait pour son aspect intimiste et proche du public. Le Palau Sant Jordi pour réaliser une scénographie impressionnante et faire un véritable show et enfin, le Sonar pour son côté festival électronique que j’affectionne tout particulièrement.

Le mot pop est souvent utilisé dans tes albums, tu aurais préféré être un membre des Beatles, un membre des Rolling Stones ou le compagnon artistique secret de Madonna?

Peut-être un membre des Beatles pour le côté vraiment coloré et “happy” de leurs chansons. Je ne suis pas vraiment fan des Rolling Stones et, après la performance live de Madonna que je suis allé voir ici à Barcelone, je n’aurais pas vraiment envie de faire partie de ses relations proches.