Search for content, post, videos

Nuits mythiques et glamours

L’Astoria fait partie de ces clubs mythiques de Barcelone qui semblent venus d’un autre âge. Découverte.

 

L’Astoria est empreint d’une atmosphère très Belle Époque, évoquant le style du Moulin Rouge de Paris, lui-même édifié en 1889 par un Catalan, Josep Oller, à qui la capitale française doit également l’Olympia.  Rénové il y a deux ans, le club barcelonais pullule de références artistiques au XXème siècle, baignées d’une ambiance bohème. Le lieu avait déjà connu ses heures de gloire dans les années 70, alors qu’il était encore une salle de cinéma. La rénovation a conservé la scène, l’emplacement de l’écran géant, certains recoins. Pour Andrea Funari, directeur du club, l’endroit possède pour toutes ces raisons un charme unique “c’est un lieu très spécial, dans l’un des meilleurs quartiers de Barcelone”. L’Astoria est en effet situé dans la “zone haute” de Barcelone, non loin des Sutton, Bling Bling et Club Privé. Et il ne déroge pas au style du quartier: mieux vaut être sur son 31 pour pouvoir rentrer.

 

Une programmation différente

 

Propriété du groupe Costa Este (Opium, Bling Bling, Nuba entre autres), l’Astoria a choisi une programmation originale pour se démarquer l’immense offre nocturne de Barcelone. “Le style et la musique diffèrent assez d’une soirée à l’autre, nous explique Andrea Funari, nous organisons des dîners-spectacles, des spectacles de type cabaret, des monologues, et après le dîner, le club reprend ses droits avec la musique du moment et une ambiance conviviale”. Cet OVNI de la nuit barcelonaise a su se faire une place dans le paysage local, loin des endroits touristiques ou aseptisés. On y rencontre surtout des trentenaires, même si la clientèle est toujours assez variée. A découvrir.