Search for content, post, videos

Interview Arnaud Leroy (PS)

Tous les dimanches de 20 à 21h c’est « Sans Frontières » l’émission politique sur Equinox, la radio de Barcelone.

Pour la première émission du dimanche 13/10 deux invités: Arnaud Leroy député P.S de la cinquième circonscription des Français de l’étranger (incluant Espagne-Portugal-Andorre-Monaco) et Angel Hernandez président du 12o moviment civic, opposant notoire du mouvement séparatiste catalan.

INTERVIEW ARNAUD LEROY

Arnaud Leroy explique sa faible présence à Barcelone (3,4 fois par an) par l’étendue de sa circonscription, reconnaissant que cela pouvait paraître faible mais qu’il ne pourrait pas promettre plus davantage dans les années à venir. Il fait cependant remarquer qu’il peut également traiter les dossiers à distance grâce à un service web qu’il a mis en place.

Lors de sa permanence à Barcelone, Arnaud Leroy a remarqué une certaine inquiétude des résidents français face au mouvement indépendantiste. A ce sujet, le député souligne qu’une hypothétique Catalogne indépendante sortirait de facto de l’Union Européenne et de l’Euro. Pour lui, l’Europe doit rester cohérente car c’est une union qui est basée sur des États-Nations, et l’Europe des Régions n’est pas la direction à prendre. Il explique que l’Europe est déjà malade d’être composée de 28 membres, ce qui complique la prise de décisions.

Selon lui, une Catalogne hypothétiquement indépendante serait coincée entre une Espagne qui n’aurait pas digéré le démembrement de son territoire et une France opposante pour ne pas voir gangrener son propre territoire. Il rappelle que c’est un sujet purement espagnol, qui ne doit pas déborder sur la République Française.

Très connu pour sa lutte contre tous les nationalismes, Arnaud Leroy fait cependant remarquer qu’il ne discerne aucune xénophobie dans ce mouvement indépendantiste, mais qu’il n’est jamais très bon de se séparer, qu’il y a une histoire commune entre la Catalogne et l’Espagne. Selon lui, Artur Mas a lance une boule qui va être difficilement arrêtable et l’abcès doit être crevé, le gouvernement catalan doit maintenant prendre ses responsabilités et l’Espagne doit savoir écouter.

Arnaud Leroy entretient des relations avec le PSC via le PSOE. Il estime qu’idéologiquement, il y a un travail de fond à réaliser mais il se gardera de donner des leçons compte-tenu des difficultés traversées par le parti socialiste francais.

Arnaud Leroy se désole que l’on parle de moins en moins d’Europe alors que c’est pour lui la solution. Il prend notamment l’exemple de l’Allemagne et de l’Autriche, deux pays qui se portent plutôt bien mais refusent de parler d’Europe.

Au niveau de la politique intérieure française, Arnaud Leroy juge que Francois Hollande manque de pédagogie, que l’exécutif a trop de pouvoir sur le Parlement. Dans la polémique opposant Manuel Valls à Cécile Duflot, il indique qu’il connaît très bien le camp de Roms de Lille Nord, dans sa région d’origine, qu’il comprend l’exaspération des habitants, concluant que la politique de Valls est nécessaire. Arnaud Leroy, qui était autrefois membre des Verts, déplore le comportement de Cécile Duflot, l’accusant d’un coup politique effectué dans l’unique but de se refaire une santé sur le dos de Manuel Valls.

D’autres sujets sont abordés dans le podcast, comme le fait que les associations de Français de Barcelone n’aient reçu aucune part des subventions de la réserve parlementaire d’Arnaud Leroy (distribuées au Portugal, à Madrid et Alicante), les problématiques du retour en France des expatriés, et un éventuel redécoupage électoral qui modifierait la circonscription actuelle.

Écouter le podcast complet de l’interview d’Arnaud Leroy sur Equinox Radio Barcelone

…………………..

ANGEL HERNANDEZ PRÉSIDENT DEL 120 MOVIMENT

 Le 12 octobre, jour de la fête nationale espagnole, a été l’occasion pour les Catalans opposés à l’indépendance de faire entendre leur voix. A Barcelone, plusieurs partis politiques et associations de citoyens se sont réunis au centre de Barcelone, entre la Plaça Catalunya et le Passeig de Gracia. Parmi eux, le 12O moviment civic dont le slogan est assez clair « som catalans i ens sentim espanyols » (nous sommes catalans et nous nous sentons espagnols.) Interview avec son président Angel Hernandez qui se déclare rattaché à aucun parti politique, mais attaque avec force la chaîne télévisée publique catalane TV3 pour sa supposée partialité en faveur de l’indépendance.

Écouter le podcast complet de l’interview d »Angel Fernandez sur Equinox Radio Barcelone


……………………….