Search for content, post, videos

C. Angot: « Il y a des moments insoutenables dans ce livre »

 

Christine Angot était ce mois-ci à l’Institut français de Barcelone pour présenter son livre «Une semaine de vacances», sorti en 2012 en France et aujourd’hui traduit en catalan et en castillan. Pour l’occasion, l’écrivaine était l’invitée de l’émission Sans Frontières du lundi 24 février. 

Par Leslie Singla

Le thème central de « Une semaine de vacances » est l’inceste. Dès les premières pages le ton est donné, les descriptions des scènes sont méticuleuses. Christine Angot explique qu’elle souhaitait commencer le livre par une scène entre un personnage masculin et un personnage féminin, et ainsi établir un jeu de domination.

Un thème controversé

Elle s’explique plus amplement sur ce mot et le choix de traiter ce sujet dans ses livres. A leur sortie en France, «L’inceste» et «Une semaine de vacances» ont suscité de vives polémiques. A travers ce nouveau livre, la pensée de la jeune fille est mise en avant, le lecteur a conscience qu’elle est un être humain, contrairement au protagoniste masculin. Dans ce type de situation, parler n’est pas l’essentiel : «Je trouve ça bien qu’elle se taise, il n’y a rien à dire, à moi d’être là» explique Christine Angot.

Des souvenirs personnels

Ce thème évoque en l’auteur des choses personnelles. L’espace du livre, contrairement à notre société, est un moyen d’expression où elle se sent libre. «Je n’ai jamais parlé de ce qui c’est passé avec mon père (…) en littérature on ne parle pas (…) quand les gens voient les mots, ils voient les choses».

«Mais je suis heureuse d’avoir fait ce livre, j’ai l’impression d’avoir fait mon travail» nous a confié Christine Angot.

Les bons plans de la rédaction

Retrouvez, avec la maison d’édition Anagrama, les auteurs francophones traduits en castillan et en catalan : Amélie Nothomb, Christine Angot, Michel Houellebecq, Frédéric Beigbeder.

Nos deux adresses favorites pour se les procurer : Llibreria Jaimes, Carrer de València, 318 et la Fnac.