Search for content, post, videos

Flying Moussaka Eaters: la fanfare version punk

Flying Moussaka Eaters… Derrière ce nom pour le moins original se cache un groupe français aux compositions fraîches, empreintes de l’esprit de Barcelone, où vivent tous ses membres. Rencontre. 

Qui sont les Flying Moussaka Eaters ?
Pierre (Guitare, Ukulélé, Chant): J’avais écrit des chansons ces dernières années au fil du temps, des voyages et des rencontres. Il y a 2 ans environ, elles m’ont dit qu’elles se sentaient à l’étroit dans ma guitare… j’ai eu envie de les partager, les laisser prendre une nouvelle forme, leur faire confiance. Installé depuis quelques années à Barcelone, le moment idéal est arrivé, guidé par des rencontres décisives qui ont tout déclenché.
 

Valentin (Saxo, Piano, Choeurs): Pierre m’a parlé du projet et nous avons commencé à faire tourner les chansons sur la terrasse de mon immeuble de Gracia avec d’autres amis (John-Anthony / Pipo que l’on salue) et avons passé tout le mois d’août à les travailler à raison de quelques heures tous les jours.

Gabriele (Cajon, Choeurs): Nous nous sommes rendu compte que l’on tenait quelque chose d’unique et d’original.

Florent (Basse, Choeurs): Un mélange de chanson, de fanfare, très punk dans l’esprit, porté par une grosse énergie. Pauvres voisins!
 
Pierre: L’alchimie s’est produite. J’ai vu ces chansons prendre une nouvelle dimension. La Moussaka était née.

Pourquoi ce nom étrange d’ailleurs?
 
Pierre : Au début le nom est une blague. C’était un hommage aux films de série Z. il y a un grand de ces petits films «The Attack of the Giant Moussaka » qui est totalement fou, fait avec beaucoup d’envie, de travail mais sans moyens économiques énormes,  en jouant tout sur la passion. Ça s’est vite révélé être la même histoire que notre projet, on l’a donc gardé.
 
Valentin : On a tous un job à côté mais c’est cette envie qui nous réunit et qui nous fait entrevoir de belles choses pour le futur du groupe.

Comment composez-vous vos titres?
 
Gabriele: En général, Pierre arrive avec un texte et quelques accords. On la passe au filtre de la Moussaka.
 
Valentin : Nous nous mettons à jouer par-dessus cette base tous ensemble et en peu de temps, la chanson prend forme.
 
Florent : On n’a pas besoin de beaucoup de temps avant de sentir qu’elle est prête pour être jouée en public ou enregistrée. On sait détecter quand elle correspond à notre univers, à la couleur du groupe.

Vos chansons sont assez parlantes quand on vit à Barcelone, on y retrouve beaucoup de thèmes  de notre quotidien, cette ville vous inspire-t-elle?

Pierre : Je m’inspire de mon environnement pour écrire. Les gens disent que la créativité est innée. Je ne suis pas d’accord, je pense qu’il y a une chanson qui se cache à chaque coin de rue et dans beaucoup de scènes du quotidien. Il y a ces chansons évidemment marquées par Barcelone, ses rythmes, sa folie. Puis celles qui sont plus du domaine de l’introspection. Plus sombres et personnelles.
 
Valentin :La Crise, La Pharmacie, La Routine sont en effet des thèmes qui raisonnent pour beaucoup de gens. On a souvent de jolis retours sur ces chansons. Elle sont ancrées dans la ville et la vie des gens..
 
Gabriele : Et on connaît tous une Lola à Barcelone… (rires)
 
Florent : Le Loup, Si maintenant et Belzebuth Holidays sont en effet plus personnelles mais universelles à la fois. La porte y est ouverte et les gens y entrent.

Le titre phare de votre premier album, la Crise, est aussi celui de votre premier clip, pourquoi avoir choisi de mettre en avant cette chanson? 
 
Pierre : La Crise est l’alibi, l’excuse, le bouc émissaire omniprésent. Celle avec qui notre génération a grandi. On a donc voulu l’inviter à diner pour lui causer.
 
Gabriele : Et régler quelques comptes.  (rires)
 

Florent : On trouve que c’est une chanson très entraînante, un hymne.


Quelle est l’histoire du clip?

Valentin : 
La Crise est incarnée par Le Loup qui est la créature Moussaka dessinée par Pierre il y a quelques années. Nous avons imaginé notre Loup porter atteinte à une personne dans différentes situations. Symbole de la Crise.
 
Gabriele : Il a été réalisé par Cinenaccion qui a cru au projet très tôt. On en profite pour saluer Juanma, Raquel et tous ceux qui ont participé au tournage
 

Florent :Ce fut un nouveau process pour nous. Nous sommes très fiers du résultat.

Concerts et infos

Ce samedi 19 Juillet au Side-Car Plaza real à partir de 22h (pétante !) avec DJ Grounchoo pour une méga Soirée Balkan. D’autres dates en Espagne à confirmer puis Paris et Milan avant la fin de l’année.
Ecouter le premier album des FME: http://flyingmousakaeaters.bandcamp.com/


La Playlist des Flying Moussaka Eaters

 
Val :
Comfortably numb – Pink Floyd
La mauvaise réputation – Brassens

Gabri :
Wonderlust king – Gogol Bordello
Le vent nous portera – Noir Désir
A.D.I.D.A.S – Korn
 
Pierre :
L’Orage – Georges Brassens
Love – Gojira
Florent:
Better than – John Butler Trio
Someday, Somehow – Billie the Vision & The Dancers
Motorcycle Drive By – Third Eye Blind