Search for content, post, videos

Artur Mas crée un nouveau parti politique

artur Mas independance catalogne

Artur Mas, le président de la Catalogne – toujours en fonction car non investi pour un troisième mandat – annonce la création d’un nouveau parti. Décryptage.

Le 20 décembre prochain vont avoir lieu les élections législatives sur l’ensemble du territoire espagnol. En Catalogne les partis régionaux vont présenter des candidats. Depuis 40 ans, le centre-droit auquel appartient Artur Mas est représenté par le parti Convergencia Democratica de Catalunya (CDC), qui formait la coalition CiU avec le petit parti Unió. Depuis la dérive indépendantiste, CiU a explosé, Unió refusant la feuille de route indépendantiste d’Artur Mas. En toute logique, CDC aurait dû aller sous ses propres couleurs aux élections législatives, il n’en sera rien. Francesc Homs, le candidat et bras droit d’Artur Mas, se présentera devant les électeurs sous la bannière « Democracia i Llibertat », une coalition englobant CDC et deux autres partis indépendantistes.

Artur Mas veut faire oublier les affaires de corruptions

Jacques Chirac a dissout le RPR dans l’UMP alors que le parti était englué dans les affaires d’emplois fictifs de la mairie de Paris. L’UMP, elle-même entachée par l’affaire Bygmalion, a été effacée pour laisser place aux Républicains. La technique du changement de nom des formations politiques pour tenter de faire oublier un passé peu glorieux est relativement répandue. Depuis plusieurs mois, CDC est amalgamée à l’affaire des 3% (commission de la part d’entreprises que touchait le parti en échange d’octroi de marchés publics de la Generalitat de Catalunya) et des fraudes de son fondateur Jordi Pujol. Le nom était définitivement devenu trop lourd à porter.

Un nouveau nom pour l’indépendance de la Catalogne

Le nouveau parti, qui pourrait garder le nom de « Democracia i Llibertat », permet également de terminer la mutation idéologique de CDC. Historiquement, cette formation politique n’a jamais été indépendantiste. C’était un mouvement nationaliste catalan, mais qui n’avait jamais connu le séparatisme « jusqu’au-boutiste » dont font preuve actuellement Artur Mas et ses amis. Le nouveau parti pose donc les bases d’un mouvement clairement indépendantiste. « Pour construire un nouveau pays, nous avons besoin d’un nouveau parti » s’est exclamé Artur Mas, ajoutant que la nouvelle formation serait « un regroupement de libéraux, sociaux démocrates et démocrates-chrétiens« .

« Democracia i Lliberat » est censé donner un nouveau souffle électoral à la formation d’Artur Mas qui, si l’on en croit les sondages, pourrait perdre la moitié de ses députés au Parlement de Madrid le 20 décembre prochain.