Search for content, post, videos

Découverte du Lycée Français de Barcelone

lycée français barcelone étudier

Equinox Radio s’est immergé au sein du Lycée Français de Barcelone. Un établissement historique, qui assure des enseignements en français, espagnol et catalan. 

Le Lycée Français de Barcelone se situe en plein coeur de Pedralbes, depuis 1965. Cet établissement est géré par l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (A.E.F.E.). Environ 3000 élèves y sont scolarisés actuellement. Un tiers des élèves ont des parents français, un tiers ont des parents espagnols et le tiers qui reste mêle des enfants de parents franco-espagnols ou de d’autres nationalités.

Le Lycée Français de Barcelone enseigne de la première année de maternelle à la classe de terminale, suivant le système éducatif français. La reconnaissance du lycée par le gouvernement espagnol lui permet d’insérer des cours prévus par l’accord culturel franco-espagnol. Le baccalauréat obtenu à la fin du lycée est un double diplôme, valable en France comme en Espagne.

L’histoire du Lycée Français de Barcelone

Au XIXe siècle dans la capitale catalane, il existait un enseignement français qui allait jusqu’en 3ème. C’est en 1924, que l’Institut Français de Barcelone lance des cours pour les élèves qui souhaitaient passer le baccalauréat français. Le lycée était fréquenté par des enfants dont les parents ne souhaitaient pas qu’ils soient dans un établissement public ou religieux. Durant la Seconde Guerre mondiale, il réunissait essentiellement des français et des catalans. Il y a encore quelques années, le double diplôme n’existait pas. Ainsi, en 6ème, les élèves devaient choisir entre le français ou l’espagnol.

La répartition des enseignements

Le proviseur Dominique Duthel explique que la politique d’un lycée français de l’étranger est d’être “complètement inséré dans le pays d’accueil”. En plus des cours du système éducatif français, la culture du pays est également enseignée. Le programme français est obligatoirement enrichi avec des cours de langue et littérature en catalan et espagnol. Par exemple, au collège, les élèves apprennent l’histoire de l’Espagne durant les cours d’histoire-géographie.

proviseur lycée français barcelone

Les activités du Lycée Français de Barcelone

Le Lycée Français de Barcelone possède une vie culturelle et sportive très active. De nombreuses activités sont organisées pour les élèves, car pour Dominique Duthel, il est indispensable que « chaque élève se sente bien accueilli et participe activement à la vie du lycée ». Le proviseur précise que « les différences sont acceptées (…) et que les lycées de l’étranger ont tendance à être très ouverts »

Depuis 15 ans, il existe une radio au sein du lycée. Les élèves qui y participent sont obligés de prendre la parole en public. Un point très important pour le lycée qui souhaite les rendre « aussi à l’aise à l’écrit qu’à l’oral ». Ils peuvent aussi participer à l’exercice Simul’ONU qui leur apprend à développer un argumentaire. Certains ont la chance de pouvoir se rendre à l’opéra, grâce à la convention avec el Gran Teatre del Liceu. Toutes ces activités ont pour objectif de « faciliter l’employabilité des élèves ».

Que faire après le Lycée Français de Barcelone ?

Selon le proviseur, une fois leur baccalauréat obtenu une « majorité des élèves continuent leur cursus à Barcelone”. Mais ils sont beaucoup à se diriger vers Sciences Po Paris ou Sciences Po Poitiers afin d’y suivre la spécialité Amérique Latine. D’autres vont faire leurs études à Toulouse ou Montpellier afin de rester proche de Barcelone. Beaucoup développent un intérêt pour le multilinguisme après voir suivi un enseignement du Lycée Français.

Personnes célèbres au Lycée Français de Barcelone

Depuis des années, le Lycée Français de Barcelone a vu passer un grand nombre de personnalités. Tout d’abord dans la sphère politique, il y a eu le président de la Catalogne Artur Mas, et également d’autres ministres et députés.

L’établissement a accueilli Ricardo Bofill (l’architecte de l’hôtel W), mais aussi le réalisateur Jaime Rosales (qui a obtenu le Goya du meilleur réalisateur de l’édition 2007) et le pianiste Ignasi Cambra. L’ancien directeur du groupe Planeta José Manuel Lara Bosh était également passé par le Lycée Français de Barcelone.