Search for content, post, videos

Régionales 2015 – Déroute pour le Front National

régionales élections france

Ce dimanche 13 décembre, jour du second tour des élections régionales françaises, toute l’Europe était dans l’attente des résultat du second tour. Dès 19h, la rédaction d’Equinox a pu vous donner les premiers résultats. 

La rédaction d’Equinox a publié les premiers chiffres dès 19h, se basant sur les sondages sortis des urnes. Les résultats sont mis à jour tout au long de la soirée et accompagnés des réactions des différents leaders politiques français à Barcelone.

Fiasco pour le Front National

Le FN n’a remporté aucune région.

Xavier Bertrand (Les Républicains) gagne Nord-Pas de Calais-Picardie avec 57,8% des suffrages contre 42,2% pour Marine Le Pen.

En Paca, Christian Estrosi  (Les Républicains) s’impose avec 54,9% des voix face à 45,2% pour Marion Le Pen.

En Alsace Champagne-Ardenne Lorraine, victoire du LR Philippe Richert avec environ 48,4% des voix, Florian Philippot à 36,1%. Masseret (ex-PS) à 15,5%.

Victoire de la socialiste Carole Delga en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées (44,8%). Le FN Louis Aliot à 33,9%. Dominique Reynié pour LR, à 21,3%. Dans le département des Pyrénées-Orientales, Louis Alliot arrive en tête (44%).

En Bretagne, le ministre socialiste Jean-Yves Le Drian l’emporte largement avec 51,4% des voix. 29,7% pour Marc Le Fur (LR) et 18,9% pour le FN Pennelle.

En Aquitaine – Limousin – Poitou-Charentes, victoire du PS Alain Rousset avec environ 44,3% des voix, contre 34% à Virginie Calmels (LR). Le FN à 21,7%.

En Auvergne – Rhône-Alpes, victoire du Républicain Laurent Wauquiez (40,6%).

En Pays de la Loire, victoire de la socialiste Bruno Retailleau (42,7%).

En Ile-de-France, c’est Valérie Pécresse (LR) qui remporte la région (43,8%).

En Bourgogne-Franche-Comté, victoire de la socialiste Marie-Guite Dufay (34,7%).

En Normandie, victoire d’Hervé Morin, de l’union de la droite et du centre (36,4%).

En Centre-Val-de-Loire, victoire du socialiste François Bonneau (35,4%).

En Corse, c’est le nationaliste Gilles Simeoni qui remporte la région (35,3%).

Le député Arnaud Leroy n’est pas élu

Le député socialiste de la 5e circonscription des Français établis hors de France (Espagne, Portugal, Monaco, Andorre) Arnaud Leroy se présentait en Gironde sur la liste d’Alain Rousset.

Les socialistes ont gagné la région Aquitaine -Limousin – Poitou-Charentes (44,27%), mais pas assez pour que le député soit élu. Il occupait la 29e position de la liste départementale, seuls les 28 premiers seront appelés à siéger au conseil régional.

Réaction du Front National à Barcelone

ludovic lemoues

Ludovic Lemoues, représentant du FN en Espagne

« On est à plus de 40% en PACA et NPCP , on était présents au second tour dans toutes les régions et on s’impose comme la première et seule force d’opposition dans la plupart des Conseils régionaux de France. Enfin, on est passés entre 2010 et 2015 de 9% à plus de 30% des voix. Ce soir est un grand succés et confirme notre avancée rapide et régulière . Certes, nous n’avons pas obtenu de Présidence de région, mais avec une telle avancée entravée par la seule magouille électoraliste PS-LR, nous ne pouvons pas être déçus. Nous sommes sur la bonne voie, les Français l’ont confirmé ce soir , nous serons donc plus mobilisés et combatifs que jamais pour les prochaines échéances. »

Réaction du Parti Socialiste à Barcelone

Renaud-Le-Berre-230 Renaud Le Berre, conseiller consulaire PS en Catalogne

« Les premiers résultats montrent que le parti socialiste n’est pas mort. Et même il s’en sort très bien dans ma région, en Bretagne. La droite n’obtient pas un résultat probant. Par contre, il ne faut pas crier victoire, il y a un sursaut à gauche. Ce fut un vote plus contre le FN qu’un vote en faveur du gouvernement. Il faudra maintenant penser au lendemain et enfin comprendre pourquoi tant de Français se tournent vers le FN. Les Français savent se réunir lorsqu’il a un danger. Ce qui représente un espoir. »

Réaction des Républicains en Espagne

jean francois berteJean-François Berte, délégué des Républicains pour l’Espagne

« La France est plus que jamais coupée en deux! Six ou sept régions qui vont se redresser, et cinq ou six qui vont continuer à décliner. Une très grande satisfaction en NPDCP qui vient de donner à Xavier Bertrand une stature de futur chef d’État. »