L’Interconnexion Électrique France-Espagne primée par la CCI française de Barcelone

Par le 18 janvier 2016

La Chambre de Commerce et d’Industrie française de Barcelone a remis ce soir le XVIe Prix Pyrénées à l’INELFE (Interconnexion Électrique France-Espagne) pour la nouvelle ligne électrique France-Espagne. Un « pas en avant vers une Europe plus intégrée du point de vue énergétique » selon l’institution. 

La CCI française de Barcelone organise ce soir son traditionnel dîner annuel au Grand Marina Hôtel de Barcelone, une occasion de rassembler 250 dirigeants, français ou francophiles, parmi les plus influents de Catalogne.

INELFE (Interconnexion Électrique France-Espagne) est une entreprise mixte formée par les sociétés de gestion du réseau de transport d’électricité d’Espagne, REE (Red Electrica d’Espagne) et de France, RTE (Réseau de Transport d’Electricité). Créée pour gérer la construction d’une nouvelle ligne électrique reliant les deux pays, tout en doublant la capacité d’échange et en augmentant la sécurité, la stabilité et la qualité de l’approvisionnement électrique des deux pays, l’INELFE a permis la mise en service en février 2015 d’une nouvelle ligne de 64,5 kilomètres entre Santa Llogaia (près de Figuères) et Baixas (près de Perpignan).

image

Un projet pionner

Antoni Bover, président de la Chambre de Commerce Française de Barcelone, a ouvert la cérémonie en faisant le bilan des projets mis en place en 2015 par l’institution, « malgré une année difficile sur le plan économique, social et politique ». Puis Carlos Collantes et Dominique Millan, président et directeur général d’INELFE, ont reçu le trophée des mains d’Yves Saint-Geours, Ambassadeur de France en Espagne, qui a souligné que le succès de ce projet était une preuve que l’union entre la France et l’Espagne constituait « une garantie de croissance, de paix et de développement durable ».

Dominique Millan a rappelé les 8 années de l’histoire de ce projet novateur : « C’est la première fois au monde qu’une liaison souterraine de cette longueur a été faite. A ceci s’ajoute le caractère exceptionnel d’un tunnel de huit kilomètres de long construit pour cette connexion ». Carlos Collantes a quant à lui souligné que le projet était « absolument nécessaire pour assurer l’approvisionnement électrique de l’AVE (TGV) et de Gérone », mais aussi « pour améliorer la sécurité d’approvisionnement de l’Espagne et de l’ensemble de la péninsule Ibérique ».

Dans l’attribution du XVIe Prix Pyrénées, le jury a voulu récompenser « l’intérêt stratégique et économique de la nouvelle infrastructure qui constitue un pas en avant vers une Europe plus intégrée du point de vue énergétique et qui permet une plus grande incorporation des énergies renouvelables dans le réseau européen ».

Aurélie Chamerois

Journaliste et chroniqueuse dans l'émission "Les News de Barcelone" du lundi au jeudi de 17h à 19h sur Equinox Radio. A Barcelone depuis 2008, elle couvre l'actualité catalane et espagnole pour Equinox et d'autres médias francophones. Auteur du guide "Barcelone l'essentiel" aux Editions Nomades.