Search for content, post, videos

De quoi meurt-on en Espagne ?

cimetiere montjuic barcelone

L’Institut National des Statistiques (INE) a publié la semaine dernière son rapport sur les causes de décès les plus fréquentes en Espagne. 

Selon le rapport rendu public début avril, les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité en Espagne avec 117 393 personnes décédées en 2014. Les tumeurs ont provoqué quant à elle 110 278 disparitions. Les maladies du système respiratoire tuent chaque année 43 841 Espagnols et les pathologies du système nerveux 23 394.

Les suicides sont en augmentation avec 11 décès par jour en Espagne (+1% sur un an), c’est deux fois plus que les décès pour accidents de la route. L’Espagne a mis en place un numéro de téléphone gratuit pour soutenir les personnes en grave crise personnelle : 900 500 002. Des professionnels de la santé émotionnelle y répondent à toute heure du jour ou de la nuit.

Au total, les causes externes (suicides, chutes accidentelles, accidents domestiques, accidents de circulation et noyades) ont provoqué la mort de 14 903 personnes, ce qui suppose une augmentation de 1,5%.

Par ailleurs, en Espagne le taux de mortalité a augmenté d’une année sur l’autre de 1,7% en 2014 ce qui représente 852 décès pour 100.000 habitants. Concrètement, 395 830 décès en 2014  (201.571 hommes et 194.259 femmes, 5.411 de plus qu’en 2013).

Si en France, les chiffres sont peu ou prou similaires, c’est le cancer qui est la première cause de mortalité représentant près de 30% de tous les décès, suivi des maladies cardio-vasculaires.