Search for content, post, videos

Près de 10 000 personnes mobilisées contre la nouvelle façade du Liceu

Plus de 9 000 personnes ont déjà signé une pétition contre le projet de réforme de la façade du Gran Teatre Liceu.

Photo : La rénovation de la façade créée virtuellement

La façade du Gran Teatre Liceu pourrait faire peau neuve, mais le projet ne plaît pas à tout le monde. Sur le site Change.org, une pétition contre la future façade du Lieu réunit pour l’instant plus de 9 000 signatures. Plus précisement, elle demande à la mairie de Barcelone de ne pas autoriser l’ajout des 170 anneaux prévus. La pétition a été lancée par une habitante du Barcelone et devrait atteindre rapidement les 10 000 signatures.

On peut y lire que « la réhabilitation doit se réaliser dans un contexte paysager et historique, rien à voir avec l’idée de Frédéric Amat de couvrir l’édifice avec ces horribles anneaux ». La pétition va même jusqu’à dire qu’il faudrait prévenir « de la destruction du patrimoine architectural de Barcelone ».

« Donner une présence majestueuse »

La façade du Liceu a subi de nombreuses transformations au cours de son histoire, en 1874 et 1918. Après l’incendie de 1994, le bâtiment a du être reconstruit. Aujourd’hui, un rapport technique conseille d’entreprendre des travaux pour corriger les quelques défauts structuraux qui sont apparus avec le temps, et de régler les problèmes d’éclairage avec la technologie LED. Le studio DFT, des architectes Lluís Dilmé et Xavier Fabré, se charge de ce projet de restauration. Mais comme il « manquait quelque chose », le projet de Frédéric Amat est alors apparu.

Ce dernier consiste à ajouter près de 200 anneaux rouges en céramique, de 105 centimètres de diamètre chacun. Selon l’artiste, « il manquait une allure, un rayonnement. Il s’agit de vêtir la façade, de lui donner une présence majestueuse ». Frédéric Amat a déjà transformé une façade à Barcelone, celle de l’hôtel Ohla, situé Via Laietana – en créant un mur avec des yeux. Ce projet de réhabilitation serait intégralement payé par le mécène Josep Suñol. La validation ou non de ce projet sera annoncée à la fin du mois cours d’une réunion convoquée par la Comission Territoriale du Patrimoine, à laquelle participeront la mairie et la Generalitat.