Search for content, post, videos

M. Rajoy : « Je suis le président de tous les citoyens de Catalogne »

independance catalogne puigdemont rajoy artur mas

Le président de la Catalogne Carles Puigdemont a été reçu aujourd’hui par Mariano Rajoy à Madrid. Une réunion à l’issue de laquelle le chef du gouvernement espagnol a réitéré son opposition au projet séparatiste catalan. 

C’était la première fois que Carles Puigdemont était reçu à Madrid depuis son arrivée à la tête de l’exécutif catalan en janvier dernier. Et le leader indépendantiste n’est pas venu les mains vides. Il a présenté au président espagnol un document de 46 propositions classées sous quatre thématiques :  la relation Catalogne-Espagne, la garantie des droits sociaux, les manquements de l’État et les moyens pour lutter contre la judiciarisation de la politique.


Lire aussi : Qui est Carles Puigdemont, nouveau président de la Catalogne


A l’issue de la réunion, les deux responsables politiques ont indiqué avoir constaté de « profondes divergences » mais dans un cadre « cordial« . Tous deux ont assuré qu’ils maintiendraient le contact Barcelone-Madrid pour explorer de possibles voies d’entente. Ils ont ainsi convenu d’une prochaine réunion, cette fois-ci entre la vice-présidente du gouvernement espagnol Soraya Sáenz de Santamaría et le vice-président économique de l’exécutif catalan Oriol Junqueras. Ce nouveau rendez-vous devrait permettre aux protagonistes d’analyser les demandes de la région sur la question du déficit public et les différents litiges judiciaires opposant les deux entités.

Désaccords profonds

catalogne espagne

Malgré sourires et déclarations d’intentions, les deux dirigeants ont soigneusement campé sur leurs positions. Ils ont donné une conférence de presse en même temps, mais pas au même endroit. Mariano Rajoy est resté à la Moncloa, tandis que Carles Puigdemont s’est rendu au bureau de la délégation du gouvernement catalan à Madrid.

Le chef du gouvernement espagnol a réitéré sa force opposition au projet séparatiste de la région et assuré qu’il avait, durant cette réunion, « défendu la souveraineté des Espagnols ». Mariano Rajoy a reconnu que le leader catalan lui avait réclamé un référendum régional sur la question de l’indépendance, mais qu’il lui avait exprimé son désaccord. « Tous les Catalans sont espagnols, a-t-il ensuite martelé, et je suis le président de tous les citoyens de Catalogne ». Carles Puigdemont a également reconnu que peu de points d’accords avaient été trouvés aujourd’hui mais se félicitait de la « volonté d’écoute » démontrée par les deux parties.