Search for content, post, videos

Barcelone manque d’espaces verts

Selon plusieurs scientifiques, Barcelone serait en manque d’espaces verts, ce qui n’est pas sans conséquences sur la santé mentale des habitants. 

Barcelone possède plusieurs parcs et jardins bien connus, comme Ciutadella, Pedralbles ou Mossèn Costa i Llobera, mais n’en aurait pas assez. Montse Rivero a expliqué au journal La Vanguardia qu’à « Barcelone il y a un déficit de verdure ». L’adjointe à l’Institut Municipal des Parcs et des Jardins précise que la ville possède 7 mètres carrés de verdure par habitant, ce qui est bien en dessous de la moyenne recommandée par l’OMS (entre 15 et 20). Depuis quelques années, de nombreuses études sont unanimes sur l’importance et les bienfaits d’avoir des espaces verts autour de soi. La verdure permet d’améliorer la santé mentale et physique au quotidien.

Le centre de recherche épidémiologie environnementale (Creal) de l’alliance ISGlobal s’est penché sur le cas des espaces verts à Barcelone. Ce centre est une initiative du gouvernement de Catalogne, en collaboration avec l’université Pompeu Fabra et le Mar Parc de la Santé. Il a réalisé une étude – publiée récemment dans le magazine Environment International – afin d’évaluer le lien entre l’exposition à la verdure et l’état de santé générale de chaque Barcelonais.

L’étude s’est basée sur 3 461 adultes résidents dans la capitale catalane, et s’est également appuyée sur des données de 2011 de l’enquête de santé de Barcelone de l’Agence de Santé Publique de Barcelone. Il en ressort que les personnes qui vivent près de la végétation sont en meilleure santé mentale que les autres.

Inégalité de répartition dans Barcelone

La scientifique Margarita Triguero, de Creal, explique que les personnes vivant à proximité de la verdure « ont moins besoin de consommer des antidépresseurs et des tranquillisants ». Plus précisement, la nature permet de réduire considérablement le stress.

Mark J. Nieuwenhuijsen, chercheur à Creal également, déplore le manque de verdure dans Barcelone et également l’inégalité de répartition dans la ville. « Dans le centre, à part le parc de Ciutadella, nous disposons de peu d’espaces verts et ceci est un problème. Ce ne sont pas seulement les parcs qui sont importants, mais aussi les arbres dans les rues ». Il ajoute également qu’il y a « trop de voitures, ce qui représente des niveaux importants de pollution. »


Lire aussi : La pollution atteint de dangereux records à Barcelone


À l’heure actuelle, la municipalité tente de réduire les différences d’espaces verts entre les quartiers, à travers le Plan de la biodiversité, approuvé lors de l’ancien mandat. Les scientifiques demandent à la mairie de Barcelone qu’elle réagisse afin de renaturaliser la ville et de réduire aussi l’utilisation des véhicules personnels.