Search for content, post, videos

Des sonomètres pour les appartements touristiques de Barcelone

Alors que les habitants des quartiers les plus visités de Barcelone se plaignent des multiples nuisances causées par le tourisme de masse, l’association des appartements touristiques de la ville annonce qu’elle va prochainement installer des sonomètres dans ses hébergements pour contrôler le bruit et ainsi favoriser le vivre-ensemble. 

Apartur, l’association d’appartements touristiques de Barcelone, s’associe avec l’entreprise catalane Roomster pour équiper les appartements touristiques de sonomètres. L’initiative permettra aux propriétaires de contrôler le niveau sonore à l’intérieur de l’appartement en temps réel. Une initiative qui tentra de résoudre les problèmes de cohabitation entre les habitants de Barcelone et certains touristes.


Lire aussi : Le fisc espagnol contrôle les appartements touristiques loués au noir


Le président d’Apartur, Enrique Alcantara, assure que cette mesure « permettra de diminuer les comportements inappropriés menaçants le secteur touristique de Barcelone ». Avec une telle proposition, l’association revendique son implication dans le tourisme responsable. Pour un investissement de 149 euros puis 9,90 euros par mois de maintenance, le propriétaire recevra une alerte sur son téléphone, sa tablette ou son ordinateur lorsque le niveau sonore de son hébergement sera jugé trop élevé. Il pourra ensuite décider de rentrer en contact lui-même avec les locataires ou de faire appel à un agent nocturne. L’objectif est d’enrayer le problème potentiel avant qu’il n’apparaisse.

Pour Joan Vazquez, membre de la plateforme Barceloneta diu Prou en lutte contre le tourisme sauvage dans le quartier de bord de mer, la mesure n’est qu’un coup de communication : « c’est pour dire qu’ils font quelque chose, mais cela n’aura pas grand impact, la spéculation continue et les habitants doivent quitter le quartier ». Outre les nuisances quotidiennes, l’un des principaux effets pervers du tourisme massif de Barcelone est la forte augmentation des loyers qui pousse de nombreuses familles à quitter le centre pour des quartiers périphériques, et vide peu à peu la vieille ville de ses habitants pour en faire une vaste résidence touristique.