Search for content, post, videos

Le prix de l’eau baisse à Barcelone

Bonne nouvelle ! Le prix de l’eau va baisser à Barcelone et dans 22 communes de son aire métropolitaine. Une diminution qui sera votée le 26 juillet prochain. 

Pour la première fois en dix ans, le prix de l’eau va baisser à Barcelone et dans 22 communes aux alentours. Plus précisément, le tarif de l’eau devrait diminuer de 2,39%. Au total, 15 millions d’euros vont être économisés par les usagers, ce qui représentera environ 10 euros de moins sur les factures à l’année pour chaque foyer. Selon le journal 20 Minutos plusieurs sources du secteur affirment que les habitants économiseraient environ 30 centimes d’euros sur chaque facture.


Lire aussi l’article : Peut-on boire de l’eau du robinet à Barcelone ?


Le Conseil Métropolitain de l’Aire Métropolitaine de Barcelone, formé par les partis Barcelona en Comú sous le groupe Entesa, PSC et ERC, votera pour cette proposition le mardi 26 juillet prochain. La baisse sera normalement effective au mois de septembre, annulant ainsi le tarif actuel en vigueur depuis 2015. Plus de 3 millions de personnes seront concernées par cette nouvelle mesure.

Réguler le prix de l’eau

Une facture d’eau se compose de la redevance de l’eau, des impôts et des taxes, soit la TVA et taxe des eaux usées. Afin que les habitants puissent payer moins, l’AMB souhaite baisser les rétributions financières de l’entreprise mixte dont dépend le fournisseur d’eau des foyers de Barcelone et de son aire métropolitaine. L’entreprise est Aigües de Barcelona Entreprise Métropolitaine du Cycle Intégral de l’eau, détenue à 70% par Agbar, à 15% par Criteria et à 15% par l’AMB. La baisse des factures sera possible grâce à la baisse de 5 millions d’euros de la redevance que paye cette société mixte.

De 2005 à 2015 à Barcelone, le prix de l’eau pour la consommation domestique a augmenté de 85,37%. L’augmentation a été significative durant la crise entre 2008 et 2010 avec une hausse de 65,40%. Janet Sanz, la vice-présidente de l’environnement de l’AMB, a expliqué que le prix de l’eau doit avoir « un prix juste » et ne doit plus être sujet à des « hausses injustes ».