Search for content, post, videos

Référendum sur l’indépendance de la Catalogne en septembre 2017

referendum indépendance de la catalogne

Officiellement, Carles Puigdemont. le président de la Catalogne a annoncé cette après-midi la convocation d’un référendum indépendantiste en septembre prochain

En septembre 2016, les indépendantistes catalans remportaient la majorité absolue en nombre de députés au parlement de Catalogne, sans toutefois dépasser les 50% des voix. La coalition séparatiste droite/gauche Junts Pel Sí doit composer avec les indépendantistes d’extrême-gauche de la CUP pour dégager une majorité et pouvoir gouverner la Catalogne. Le programme des indépendantistes lors des dernières élections était clair : diriger la Catalogne vers la République et son indépendance de l’Espagne. La Catalogne ne peut pas espérer l’indépendance sans la reconnaissance et la légitimité internationale. Celles-ci s’obtiennent en passant par la case « référendum ». Le gouvernement de Catalogne avait déjà tenté cette opération en novembre 2014, lors d’une consultation citoyenne qui n’était pas « contraignante », c’est-à-dire qui n’engageait pas une action directe du gouvernement et parlement catalan après le vote. Un référendum symbolique qui n’avait pas réussi à attirer le camp du « non » à l’indépendance et avait subi de plein fouet un taux d’abstention record. Le président de la Catalogne Carles Puigdemont veut cette fois-ci que le référendum engage la responsabilité du gouvernement et du parlement en cas de victoire du oui. Concrètement le referendum aura lieu en septembre 201 et en cas de victoire du « oui », le chef du gouvernement catalan assure que « la Catalogne aura les moyens de se déconnecter de l’Espagne ». On peut donc imaginer que la Catalogne se déclare officiellement indépendante.

Dialogue maintenu avec Madrid

Carles Puigdemont souhaite maintenir les négociations avec le gouvernement espagnol, et lui demande une nouvelle fois d’autoriser ce référendum. Il s’agirait de la formule « idéale » selon lui. Mais qui n’a absolument aucune chance de se produire. Dans tous les cas, le président catalan a promis qu’il respecterait la feuille de route de Junts Pel Sí, qui prévoit l’approbation des lois de déconnexion par le parlement en juillet 2017 et culminerait par « un référendum ou un référendum », a-t-il insisté.

L’annonce a eu lieu dans le cadre d’un débat  ayant pour objet une question de confiance que le président de la Catalogne défend devant le parlement. Cette question de confiance a lieu car le camp indépendantiste était très divisé au printemps dernier, ce qui a provoqué la non-adoption du budget de la Catalogne, l’extrême-gauche indépendantiste de la CUP s’étant opposée au gouvernement Catalan. Cette fois-ci les indépendantistes sont tous d’accord pour l’organisation de ce référendum. L’opposition répondra demain au parlement de Catalogne.