Search for content, post, videos

Trois sans-abris meurent chaque mois à Barcelone

Les associations d’aide aux sans-abris se mobilisent pour éradiquer une situation qui touche encore près de 3000 personnes dans la capitale catalane. 

La Fondation Arrels organisait hier une concentration pour rendre hommage aux sans-abris qui ont perdu la vie au cours de l’année passée. « Nous avons tous le droit de mourir dignement, le système de protection sociale ne devrait permettre que personne ne meurt dans la rue et dans la solitude » expliquait Anna Maria, volontaire de la Fondation.


Lire aussi : 5 façons d’être solidaire à Barcelone


Trente-six personnes sans domicile fixe sont mortes l’année dernière dans les rues de Barcelone, la plus jeune d’entre elles avait 21 ans. Près de 3000 personnes n’ont pas de logement à Barcelone, dont 900 dorment directement dans la rue, 600 dans des hébergements irréguliers et le reste bénéficie de l’aide de différents organismes publics ou privés. En Catalogne, ce sont environ 37.000 personnes qui ont de sérieux problèmes de logement, et un tiers d’entre eux n’a pas de domicile fixe.

Le logement reste d’ailleurs l’une des priorités de la mairie d’Ada Colau qui a rencontré hier les représentants des plateformes de location Habitaclia, Idealista et Fotocasa pour explorer des axes de collaboration dans sa tentative de régulation des prix des loyers.