Search for content, post, videos

Notre avis – L’expo « L’art et le ciné, 120 ans d’échange » à la Caixa Forum de Barcelone

Comment est né le cinéma ? Comment a-t-il évolué et quels sont ses liens avec l’art ? L’exposition consacrée à l’histoire du cinéma à la Caixa Forum de Barcelone réunit des œuvres de la Cinémathèque française et des collections françaises et espagnoles pour dresser un parallèle entre l’évolution du cinéma et les courants artistiques depuis le XIXe siècle. C’est à découvrir jusqu’au 26 mars.

Le cinéma n’est pas né du jour au lendemain. Si on l’appelle le septième art c’est bien parce qu’il est arrivé après la peinture, la sculpture, la musique, la danse, la littérature et l’architecture. Des arts qui l’ont précédé et dont le cinéma s’est inspiré pour se forger. Au cours de cette exposition, on observe surtout les influences mutuelles entre le cinéma et les différents mouvements suivis par la peinture. Sur les murs, on retrouve côte-à-côte tableaux, affiches de cinéma et courts extraits de films. On remarquera que dans les premières salles de l’exposition, de la salle de l’an 1800 à l’année 1930, il n’y a pas de bruit. Et pour cause: le cinéma était bien évidement encore muet. En 1800, à vrai dire le cinéma en tant que tel n’existait pas. On commence donc cette exposition par des photographies illustrant le mouvement ou la perception du temps qui passe grâce à un ingénieux système d’éclairage. On peut voir là les prémices de ce qui sert aujourd’hui à faire du slow motion. Lorsque l’on arrive dans la pièce consacrée à l’an 1900 on (re)découvre le travail des incontournables Frères Lumières qui sont placés entre des tableaux de Monet.

Un voyage dans le temps à travers les écrans

Avec cette exposition on réalise un vrai voyage dans le temps. En regardant les extraits de films on aperçoit les évolutions techniques du cinéma au niveau de la qualité d’image, du son, de l’arrivée de la couleur ou de la réalisation d’effets spéciaux. Le cinéma a également été très souvent impacté par le contexte de chaque époque. Les thèmes du nazisme en Allemagne et du fascisme en Italie dans les années 1930, les manifestations étudiantes en France en 1970 ont influencé les thèmes des films.

A ses débuts en 1910, le septième art très limité techniquement était délaissé. Picasso disait même du cinéma qu’il s’y rendait « un peu, sans penser à rien de particulier, comme quelqu’un qui va dans un café ». Ce même Picasso qui quelques années plus tard participera à des projets de films. A l’époque le cinéma recopiait fortement les traits de la peinture ce qui suscitait la moquerie. C’est amusant de voir par exemple des acteurs vêtus de costumes cubiques dans des films au moment où le cubisme prédomine dans la peinture. Dans cette exposition on retrouve les plus grand noms du cinéma comme Chaplin, Hitchcok, Godard, Lynch aux côtés d’œuvres de peintres de renom comme Monet, Picasso et Dali. On passe les années et on se rend compte, dans la dernière allée, celle des années 1980 à 2010 que le cinéma est un art en mouvement perpétuelle qui ne cesse de se réinventer. Juste avant de quitter l’exposition, dans un bac sont présentés les différents supports sur lesquels on peut enregistrer un film. Devant ce bac, plus d’un visiteur a dû éprouver de la nostalgie ou un coup de vieillesse. On y trouve les bandes de cinéma, les cassettes VHS, des disques aussi grands que les vinyles, un CD, une clé USB et une carte SD.


Lire aussi: Notre avis des détenus exposent leurs oeuvres d’art à la Caixa Forum de Barcelone


L’exposition « L’art et le ciné, 120 ans d’échange » est construite en s’appuyant sur beaucoup d’œuvres cinématographiques et artistiques. On a rarement l’occasion de voir un film des années 1900 car ils sont très difficilement trouvables sur internet ou dans les cinémathèques c’est donc une chance de pouvoir les découvrir via cette exposition. Face à certains effets spéciaux on peut avoir envie de rigoler lorsque l’on voit ce qui peut être fait aujourd’hui mais on reste globalement très impressionné par ce qu’il était possible de faire à l’époque avec si peu de moyens. Le parallèle avec la peinture est enseignée de façon habile et on ressort de cette exposition nourrit, non pas de popcorn, mais de culture. The end.

Informations pratiques

L’exposition « L’art et le ciné, 120 ans d’échange » est à voir à la Caixa Forum de Barcelone jusqu’au 26 mars 2017.

Site officiel de la Caixa Forum de Barcelona ici

Horaires: Ouvert tous les jours, de 10h à 20h.

Tarifs: 4‎€, entrée gratuite pour les moins de 16 ans.