Search for content, post, videos

De moins en moins de Barcelonais vivent à Barcelone

Les habitants nés à Barcelone quittent peu à peu la ville et se font ainsi moins nombreux dans la capitale catalane. Ils sont remplacés par les résidents étrangers.

Photo: CM/Equinox

La ville a perdu 250.000 personnes originaires de Barcelone, depuis les Jeux Olympiques, selon une analyse du journal El Periódico d’après les chiffres du padrón de ces dernières années. Si les Jeux Olympiques étaient un événement clé pour relancer la ville, ils ont été pourtant marqué le début d’une diminution du nombre d’habitants. En 1991, Barcelone abritait 1.643.542 personnes. Au début de l’année 2016, elle en abritait 1.610.427. Ces chiffres paraissent similaires mais pourtant ils traduisent bel et bien une baisse.

Les natifs de Barcelone ont peu à peu étaient remplacés par des résidents étrangers. Ils étaient seulement 23.402 en 1991. En 2016, la ville en recensait 267.790. Cette hausse de l’immigration a été particulièrement importante entre 2007 et 2008. En l’espace de quelques mois seulement, 205.000 étrangers se sont installées dans la capitale catalane. Par exemple, depuis 2012, les Français sont en augmentation

52% des Barcelonais nés à Barcelone

La baisse de 250.000 personnes s’explique pour plusieurs raisons. Il y a tout d’abord les prix de l’immobilier obligeant les Barcelonais à s’installer aux alentours de la ville. Mais il y a également plus de personnes qui vivent seules. Il y en avait seulement 100.000 en 1990, contre plus de 200.000 aujourd’hui.

Mais Barcelone fait également face à des problèmes démographiques. En effet, la croissance naturelle de la ville est négative depuis 1985. Ce qui signifie que l’équilibre entre les naissances et les décès est négatif. La croissance naturelle a été positive seulement une année. La moyenne d’âge des Barcelonais a également avancé se situant actuellement à 44 ans, elle était de 37 ans dans les années 80. Aujourd’hui, seulement 52% des Barcelonais sont nés à Barcelone.