Search for content, post, videos

Barcelone lance un canal crypté pour la dénonciation anonyme de cas de corruption

La municipalité a activé ce vendredi sa « boîte aux lettres éthique », un nouveau canal de communication via lequel chaque citoyen ou employé de mairie pourra dénoncer de manière anonyme des pratiques douteuses au sein de l’administration. 

Ce nouveau canal, qui a coûté 50.464 euros à la mairie, permettra de protéger l’identité de la personne souhaitant dénoncer de mauvaises pratiques et de transférer les plaintes à un service indépendant composé de deux fonctionnaires qui mèneront les enquêtes appropriées. Lors de la présentation de ce nouveau service, l’adjoint au maire en charge de la transparence Jaume Asens a indiqué que le premier objectif de ce service était préventif, l’existence même de ce canal devant permettre, selon lui, de décourager des pratiques abusives.

 

 

Un dispositif pionnier

Une fois la dénonciation transmise, l’utilisateur obtiendra un code d’accès confidentiel qui lui permettra de rester en communication constante avec le service de suivi, afin de maintenir une collaboration continue et d’être tenu informé de l’avancée de son dossier, sans devoir révéler son identité. Si le cas dénoncé est finalement vérifié, la municipalité a indiqué qu’elle prendrait les mesures appropriées, pouvant aller d’une simple recommandation à, pour les situations les plus graves, des sanctions et mesures disciplinaires.

Le système s’inspire de dispositifs déjà existants, comme la boîte aux lettres de Xnet qui avait permis de révéler des cas de corruption tels que celui des cartes bancaires non déclarées de la Caja Madrid (affaire Tarjetas Blacks). Des membres volontaires de Xnet ont d’ailleurs aidé la mairie dans la mise en place de la boîte aux lettres éthique.

C’est cependant la première fois qu’un tel dispositif est mis en place par une administration publique. Jaume Asens a assuré qu’il s’agissait d’un service « pionnier en Espagne et en Europe » , qu’il espérait voir bientôt imité par d’autres villes et services publics.