Search for content, post, videos

Un Français de Barcelone lance une pétition pour faciliter l’obtention du NIE

Un Français de Barcelone, a lancé une pétition sur le site change.org pour faciliter les démarches pour obtenir le NIE dans la capitale catalane. Aucun rendez-vous ne serait disponible depuis quelques mois.

Roland Beaussant tente d’obtenir un NIE depuis juin 2016 à Barcelone, en vain. Ce Français essaye tant bien que mal de décrocher un rendez-vous avec le bureau chargé de remettre les NIE, la Brigada Provincial de Extranjería y Fronteras de Barcelona. Le NIE correspond au numéro d’identité étranger. Il permet d’être enregistré comme résident étranger en Espagne et d’effectuer de nombreuses démarches administratives. Il est également indispensable pour signer un contrat de travail.


Lire aussi: Comment obtenir le NIE à Barcelone ?


Pour obtenir le NIE à Barcelone, il faut tout d’abord prendre un rendez-vous en ligne. Seulement, une fois les données fournies, lorsqu’on clique sur « Demander un rendez-vous », le message suivant s’affiche: « En ce moment, il n’y a pas de rendez-vous disponibles dans cette province ». Une phrase que Roland voit sans cesse depuis quelques mois.

Changer le système

Après ces longues semaines d’attente, Roland a décidé de lancer une pétition sur le site change.org. Elle s’adresse au gouvernement espagnol, catalan, mais aussi à la mairie de Barcelone, à la police nationale et aux autres autorités politiques. Il demande à ce que la police, en charge de la procédure du NIE, réorganise le système.

Roland demande le NIE pour ses enfants. Ces derniers ne peuvent pas être enregistrés auprès de la sécurité sociale, ni avoir la carte de métro gratuite réservée aux enfants. Pour lui, la procédure pour obtenir le NIE « est une boucle infernale (…) qui rend fou ». Il va même jusqu’à se demander si ce blocage n’est pas « une stratégie pour nous faire sentir mal comme étranger ou nous inciter à quitter Barcelone ou la Catalogne ». Il profite également de sa pétition pour dénoncer des personnes et entreprises qui vendraient les rendez-vous  tant attendus pour 150 euros environ.

Pour signer la pétition, cliquez ici