Search for content, post, videos

Pourquoi la police catalane s’appelle Mossos d’Esquadra?

police-catalane

Surprise quand on arrive à Barcelone et en Catalogne, les forces de l’ordre ne s’appellent pas « Policia nacional » comme dans le reste de l’Espagne mais « Mossos d’Esquadra ». Une raison historique se cache derrière ce nom.

En Catalogne, ce n’est pas la police nationale espagnole qui maintient l’ordre mais la police autonome catalane qui détient la majeure partie des prérogatives en matière de sécurité. Le gouvernement de Catalogne dispose des Mossos d’Esquadra, littéralement les «Jeunes Hommes d’Escadron».

police catalane

Patrouille de Mossos d’Esquadra en Catalogne au XIXème siècle

Une des polices les plus anciennes d’Europe

Les Mossos d’Esquadra ont une longue histoire derrière eux. C’est d’ailleurs un des corps armés le plus ancien d’Europe. En 1719 alors qu’éclate la guerre entre la France et l’Espagne, sont créés, à l’initiative du capitaine général de Catalogne, les Escuadras de Paisanos chargés de protéger les montagnes et les bosquets de la région.

Avec le temps, cette police civile va s’organiser et assumer des tâches de sécurité quotidienne comme les arrestations de contrebandiers, de délinquants, prostituées, porteurs d’armes et chasseurs qui braconnaient sur les terres seigneuriales. Après quelques années de suspension, la police catalane reviendra sous le nom de Mossos d’Esquadra.

Les Mossos arrêtent un braconnier

Les Mossos fidèles à la République

Le 14 avril 1931, autour de la plaça Jaume et devant le Palau de la Generalitat, ce sont les Mossos d’Esquadra qui ont assuré la sécurité lors de la proclamation de la République par Francesc Macia. Trois années plus tard arrive à la présidence de la Catalogne Lluis Companys et ses désirs d’indépendance. L’Espagne répliquera par la force lors des Evénements d’octobre 1934, où l’armée désarmera les Mossos et emprisonnera ses chefs. Une situation qui prit fin en 1936 avec la tenue d’élections et la victoire de la gauche. Finalement en 1939, avec la victoire du général Franco et l’établissement de la dictature, la Generalitat et ses Mossos d’Esquadra sont frappés d’interdiction.

Brigade motorisée des Mossos en 1931

Le retour des Mossos avec la démocratie

La dictature prenant fin en 1975, la Generalitat présidée par Jordi Pujol est rétablie. Pourtant le retour de la Police autonome de Catalogne n’est pas une évidence. Le président Pujol n’est pas convaincu de son utilité et se contente de la Guardia Civil espagnole.

Le 23 février 1981 va changer les choses. Une tentative de coup d’État a lieu au parlement espagnol, orchestrée principalement par les autorités de la Guardia Civil et l’armée espagnole. Jordi Pujol craint alors le retour d’une dictature militaro-policière en Espagne et se décide à rétablir un corps de police autonome catalan. Faut-il réhabiliter les Mossos d’Esquadra ou créer un nouveau corps policier ? Les débats s’agitent dans l’entourage du président.

 Mossos d'Esquadra

Fin de classe pour une promotion d’une école de Mossos d’Esquadra

 

L’ultime coup d’accélérateur aura lieu en 1985. Sur les Ramblas de Barcelone, la police espagnole réprimande violemment une manifestation pro-avortement, ce qui conduira à des émeutes durant une bonne partie de la nuit. La décision est donc prise de rétablir les Mossos d’Esquadra qui au fil des années verront leurs compétences s’élargir. Entre 1994 et 2008, les Mossos auront progressivement supplanté la police espagnole à compétence nationale, qui reste cependant compétente dans quelques matières comme l’immigration ou la lutte contre le terrorisme.

Actuellement, la police catalane dispose de 21.000 agents et officiers de police judiciaire.