Barça-PSG : Comme dans un rêve…

Le match de ce soir a été comme dans un rêve pour les Parisiens… jusqu’à 7 minutes de la fin. Le temps qu’il a fallu alors au Barça pour marquer les 3 buts qui lui manquaient pour se qualifier.

Photo: Olivier Goldstein/Equinox

Le Barça et le PSG ont livré au Camp Nou un match qui restera dans les annales du football, pour le bien et le mal selon qui l’on supporte. Maigre consolation, les Parisiens entrent dans l’Histoire du F.C Barcelone qui en ce 8 mars vient d’écrire une nouvelle page de sa légende.

Un avant-match de gala

L’avant-match au Camp Nou entre le Barça et le PSG a été chaud. Animé par la Grada d’Animacio, le groupe de 1.000 supporters situés derrière les buts du Gol Nord, est arrivé dès 20 heures pour soutenir les Blaugranas à l’échauffement. Les supporters parisiens, situés en haut du troisième anneau, se font aussi entendre. Ils sont 4.500 à reprendre « Tous Ensemble » pour soutenir leur équipe tandis que les tribunes se remplissent peu à peu alors la presse française prend place.

20h30. A 15 minutes du coup d’envoi les supporters catalans chantent comme dans un match. Le speaker s’y met aussi. L’ambiance monte. 10 minutes plus tard le stade est plein comme un oeuf. 96 290 spectateurs remplissent le Camp Nou, qui est à guichets fermés. Les deux équipes rentrent sous un tifo « Tous avec l’équipe ».

Le Barça marque, le Camp Nou explose

Et le match devient tout de suite fou. A la 2ème minute le Barça marque par Suarez. Un début de rêve pour les Blaugranas qui ne déconcentrent pas pour autant les Parisiens. Les hommes d’Emery font courir le chrono à chaque occasion et investissent de temps en temps les buts de Ter Stegen. Mais comble de malchance les Français prennent un deuxième but à la 40ème minute. Le défenseur parisien Kurzawa dégage dans ses filets et le Barça mène 2-0 à la mi-temps.

Tout le monde est alors content: le Barça a fait la moitié du chemin et le PSG est toujours qualifié.

Le Camp Nou y croit, Cavani répond

Au retour des vestiaires, le PSG est hué comme jamais par un public qui tente de lui mettre la pression. Il y arrive en partie puisque Messi transforme un pénalty à la 50ème minute. Le Camp Nou hurle GOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOL alors qu’il reste 40 minutes à jouer. Le PSG est encore qualifié mais Luis Enrique et ses hommes ne sont maintenant qu’à un but de la prolongation. Le match devient fou et bascule dans une dimension inconnue. Cavani tape le poteau à la 51ème, le stade tremble et répond par des « allez allez allez! », Le Barça semble avoir des ailes qui lui ont poussés et investit la moitié de terrain du PSG qui résiste avant de réduire le score à la 62ème par Cavani. Explosion de joie parmi les joueurs, le staff et dans les tribunes parisiennes qui commençaient à se demander si leur équipe n’allait pas être la première équipe à être éliminée en Coupe d’Europe après gagné 4-0 au match aller.

Le Barça, qui doit alors marquer 3 buts de plus en 30 minutes pour se qualifier, ne se décourage pas. Le public catalan baisse toutefois d’un ton et on entend les premiers « Paris S-G » résonné dans le Camp Nou. Les Blaugranas poussent sans trouver la faille. Les spectateurs commencent à quitter le stade à 5 minutes de la fin du temps réglementaire alors que les Parisiens entonnent la Marseillaise. Ils tiennent leur qualif en 1/4 de finale.

5 minutes de folie qui envoient le Barça en 1/4

Le coup franc transformé par Neymar à la 88ème minute ne semble même pas troublé cette fin de match. Le Barça sera tombé la tête haute face à un PSG qui aura bien joué sur les deux matchs. Mais 2 minutes plus tard, coup de théâtre! L’arbitre siffle un pénalty que transforme Ney et les Barcelonais ne sont plus QU’A UN BUT de retourner la situation. « VAMOOOOOOOOOOOOOOOOOSSSSSSSSSS! » « Si se puede! » Le public est DE-BOUT et hurle « Barça » alors que l’arbitre annonce 5 minutes de temps additionnels.

Le PSG a tout en main mais craque à quelques secondes de la fin. Sergi Roberto, qui ne marque jamais, pousse du bout du pied et en extension un ballon au fond des filets de Trapp. 6-1. Le Camp Nou manque de s’effondrer. Les Parisiens sont éliminés pour n’avoir pas su gérer ses 7 fatidiques dernières minutes. Eux aussi auraient mérité d’aller plus loin mais c’est le Barça qui ira en 1/4 de finale. Le Camp Nou, lui, roucoule de plaisir. Une nouvelle nuit magique vient de s’inscrire au palmarès du F.C. Barcelone.

Olivier Goldstein

Journaliste sportif. Olivier Goldstein couvre depuis un an l’actualité du F.C.Barcelone et du sport à Barcelone. Il a fondé en novembre 2015 Le Blog du Barça, le premier Blog 100% Barça écrit en français depuis Barcelone.