Le Musée de l’histoire de l’immigration en Catalogne

Par le 10 mars, 2017 CULTURE , la nuit

barceloneSaviez-vous que le seul musée dédié à l’immigration en Espagne se trouve en Catalogne ? À Sant Adrià de Besòs, pour être plus précis. Découverte de ce lieu unique qui accueille expositions et activités dédiées au phénomène migratoire en Catalogne, terre d’accueil.

Au 124 de la rue Mataró de Sant Adrià, dans la banlieue de Barcelone, se dresse un édifice seigneurial du XIXe siècle, au style architectural à mi-chemin entre la masia – une maison rurale typique de Catalogne – et la résidence coloniale. Ce magnifique monument a été restauré et aménagé en 2004 par l’architecte David Ferrer pour y accueillir le Musée de l’histoire de l’immigration en Catalogne. Il n’est pas sans rappeler le Musée national de l’histoire de l’Immigration du Palais de la Porte Dorée, à Paris. Vous vous rendrez compte qu’il est néanmoins plus modeste, sa création provenant d’une initiative locale et non nationale.

Un lieu de mémoire

Le musée est avant tout un lieu de mémoire composé d’une exposition permanente divisée en trois espaces, d’expositions temporaires et d’activités liées au fait migratoire. Le projet initial se composait uniquement de l’édifice historique au centre d’un vaste jardin méditerranéen. On trouve au rez-de-chaussée le centre de documentation dirigé par son actuelle directrice, Imma Boj, qui a contribué à sa création. Dans une autre pièce ainsi qu’à l’étage se trouvent des expositions temporaires, en ce moment sur le thème des réfugiés.

Le Musée a été agrandi en 2009, avec l’installation dans la cour d’un curieux wagon qui accueille l’exposition permanente « El Sevillano-Barcelona-Término ». Cette pièce unique datant du XXe siècle rend hommage aux immigrés espagnols arrivés en train en Catalogne, principalement sous le franquisme. Le visiteur traverse le wagon et peut écouter des témoignages d’immigrés, des photos et des objets d’époques, ainsi que des explications sur ce flux migratoire interne à l’Espagne. Les images, les mots, les objets et les bruits qui accompagnent le visiteur sont des témoignages du passage de ces immigrés dans ce train pendant de leur migration.


Lire aussi : Notre avis – L’expo photo undergound du new-yorkais Peter Hujar à Barcelone


En 2012, un nouvel édifice est construit dans le jardin pour accueillir une exposition permanente sur l’immigration étrangère au XXIe siècle intitulée « Espace [MIGRER] ». Le thème de la globalisation fait son entrée dans le musée pour permettre au visiteur de réfléchir sur l’actuelle société catalane, interculturelle et en continuelle transformation en lien avec l’immigration. La volonté de donner la parole à l’immigré est toujours présente dans cette nouvelle exposition et sert d’ailleurs de fil conducteur à la visite de l’ensemble des expositions. Permettre au migrant de s’exprimer est un fondement du Musée, qui veut individualiser les migrations et donner à voir des expériences isolées et personnelles pour comprendre un phénomène collectif. Ce bâtiment moderne qui accompagne la vieille bâtisse symbolise ce que représente le MhiC : un lien entre le passé migratoire et la construction d’une citoyenneté présente.

Un musée ancré dans son temps

Tout d’abord, l’emplacement du bâtiment n’a pas été laissé au hasard et en fait un lien physique avec son environnement urbain. Le terrain est en effet entouré du paysage métropolitain de Sant Adrià, de quartiers populaires, traversés à la fois par le fleuve du Besòs et les voies rapides. L’importance du contexte physique contribue au travail de mémoire de la transformation et rappelle que l’histoire de l’immigration est rattachée à un territoire lui aussi en changement. Les activités et les expositions temporaires permettent également au MhiC de rester connecté avec la société catalane, espagnole et à l’internationale. La dernière exposition temporaire intitulée « Voyage solidaire en Grèce » ou le nouvel « Espace Refuge » inauguré le 4 février 2017, tous deux sur le thème des réfugiés, en sont deux bons exemples. La place importante donnée aux visites de groupes scolaires témoigne également de la volonté d’informer et de diffuser sur l’histoire et l’actualités migratoires de la Catalogne, notamment auprès des jeunes générations.

Musée de l’immigration – Infos pratiques

Site officiel ici

Horaires d’été: Du 14 avril au 30 septembre, de mardi à samedi de 10h à 14h, mardi et jeudi de 17h à 20h.
Horaires d’hiver: Du 14 avril au 30 septembre, de mardi à samedi de 10h à 14h, mardi et jeudi de 16h à 19h.

Tarifs: Gratuit

Contact: 933 81 26 06 / mhic@sant-adria.net

Adresse: Ctra. de Mataró, 124, 08930 Sant Adrià de Besòs

Karim Joutet

Agrégé d’espagnol et doctorant (Université Paris-Sorbonne et Universitat Autònoma de Barcelona), Karim Joutet séjourne à Barcelone en tant que membre de la Casa de Velázquez et effectue une thèse sur l'immigration espagnole en Catalogne. Il tient également un blog sur l’apprentissage de l’espagnol : «Espagnol pas à pas – Astuces et conseils d’un prof».