Forte recrudescence des agressions homophobes à Barcelone

par le 14 mars, 2017 Actu Barcelone

De très loin, Barcelone, la Catalogne et plus généralement l’Espagne sont à l’avant-garde des droits des homosexuels. Ce qui n’empêche pas depuis quelques mois une recrudescence inquiétante des agressions à caractère homophobe. Etat des lieux.

L’Espagne en général et Barcelone en particulier, depuis la Movida des années 80, est un peu la Californie de l’Europe. La défense des droits des homosexuels a toujours fait partie des valeurs de la nouvelle Espagne sortie de la dictature du franquisme. Le pays fut d’ailleurs le premier à adopter le mariage pour tous, sous le gouvernement socialiste de Zapatero en 2005, soit 10 ans d’avance sur la France. Il n’empêche que depuis quelques mois, une recrudescences des agressions à caractère homophobe en Catalogne inquiète.

Le secteur de la nuit et des festivals en première ligne

Depuis ce week-end, une vague d’indignation dans le monde politique, les médias et les réseaux sociaux est provoquée par la sordide agression qu’a subi un jeune couple à la sortie d’une discothèque de Berga, une ville à une heure au nord de Barcelone. Les deux jeunes ont été frappés dans la nuit de samedi à dimanche dernier alors qu’ils s’embrassaient à la sortie de la discothèque « El General ». Un groupe leur est tombé dessus, les frappant violemment. Hier, un individu de 19 ans a été arrêté et placé en garde à vue par la police catalane pour avoir participé aux faits.

Un monde de la nuit et des festivals souvent pointés du doigt en matière de sécurité. Cette malheureuse histoire de Berga n’est pas sans rappeler celle du Piknic Electronik (un festival de Barcelone désormais appelé Brunch-in). Il y a deux ans, une agression similaire, mais aggravée par le fait qu’elle provenait d’une agence de vigiles travaillant pour le festival, avait suscité une vague d’indignation nationale. A tel point que les organisateurs avaient dû s’engager à changer d’entreprise de sécurité et accepter que leur festival soit désormais en collaboration avec l’observatoire contre l’homophobie. Selon les organisateurs, l’affaire n’avait finalement pas fait l’objet d’une plainte formelle.

Resultado de imagen de agresión homofoba piknic electronik

Les blessures du jeune agressé au Piknic Electronik à Barcelone

 

Soutien de la société face aux agresseurs

Un autre jeune a subi samedi une agression assez grave à Montjuic alors qu’il regardait les fontaines magiques. Un individu est arrivé proférant des insultes homophobes avant de lui asséner des coups de poings au visage. La victime a voulu rassurer ses nombreux soutiens hier en publiant un message sur les réseaux sociaux pour dire qu’il allait physiquement mieux.

La société est unie pour faire face à cette forme de violence. Aux premiers rangs, les responsables politiques qui ont vivement réagi. La Maire de Barcelone, Ada Colau, a tweeté « son ferme rejet des agressions homophobes et qu’elle ne reculerait jamais face à l’homophobie ». Le président de la Catalogne, Carles Puigdemont, a publié un message similaire pour condamner la violence et les discriminations.

Si les chiffres ne sont pas bons (89 plaintes en Catalogne en 2016 pour agressions homophobes, 29% de plus par rapport à 2015), la police se veut optimiste. Les Mossos d’Esquadra ont confié à l’agence de presse catalane ACN, que si les chiffres augmentent, c’est que la population catalane est plus sensible aux faits et porte plainte plus facilement. Pour la police, c’est un effet positif de la campagne de communication T’escoltem (« nous t’écoutons ») qui incitait justement il y a quelques mois à dénoncer toute violence aux autorités.

Encore plus de news de Barcelone en français

Nico Salvado

Directeur d'antenne et animateur de l'émission "Les News de Barcelone" du lundi au jeudi de 17h à 19h sur Equinox Radio. Journaliste radio et web, spécialisé actualité politique de l'Espagne et la Catalogne.