Les 15 choses qui prouvent que vous êtes un vrai Barcelonais

Par le 16 mars, 2017 CULTURE

Vous êtes à Barcelone depuis un moment et il y a des codes et des habitudes qui ne vous surprennent plus. Que ce soit dans les rues, sur la route ou dans les transports en commun, la capitale catalane regorge de manières de vivre et de faire que vous avez assimilés. Le vrai Barcelonais que vous êtes se reconnaîtra, sans aucun doute, dans ces mises en situation. 

Photo : MS/Equinox

1. Vous ne vous baignez jamais à la Barceloneta.

2. Vous n’arrivez jamais au restaurant avant 21h.

3. La Rambla est devenue l’endroit à éviter.

4. Vous êtes conscient qu’il faut vous mettre à courir lorsque le feu vert piéton se met à clignoter.

5. Le Barça est partout que ce soit sur les autobus touristiques, en passant par Christophe Colomb qui a déjà porté le maillot, ou à l’église de Sainte Maria de la Mer qui compte un vitrail avec l’écusson du FC Barcelone . Mais après tout, Visca Barça!

6. Dès qu’il commence à pleuvoir, vous savez que les métros et trains vont être très en retard. Mais vous êtes habitué à surmonter ce qui est perçu comme l’apocalypse puisqu’il pleut même à l’intérieur des stations de métro.

7. Il n’est plus surprenant d’entendre l’incessant bruit métallique de bouteilles de gaz des vendeurs ambulants.

8. En plein mois de janvier, vous n’êtes pas étonné de voir des touristes en pantalons courts et en tongs sur la Rambla.

9. Entre l’odeur du cannabis et la pollution, vous vous êtes adapté à la « qualité de l’air » barcelonais.

10. Dans le métro, vous faites attention au moindre geste suspect et gardez la main sur votre sac.

11. Avant de traverser, vous n’avez plus le réflexe de regarder des deux côtés de la route. La plupart des rues de Barcelone sont à sens unique.

12. Vous ne vous soignez qu’avec de l’Ibuprofène.

13. Vous connaissez la signification des drapeaux rayés rouges et jaunes avec une étoile bleue.

14. Vous savez ce qu’est le couloir de la mort, et surtout vous savez comment l’éviter.

15. Pour dire au revoir, vous ne dites pas « Adiós » mais « Dééééu! ».

 


Lire aussi : Venir vivre et s’installer à Barcelone


 

Lauriane Huguet

Journaliste et chroniqueuse Equinox Radio Barcelone. Originaire de Paris.