Ces Français de Barcelone qui votent Emmanuel Macron

Par le 11 avril, 2017 Présidentielle 2017

Le compte à rebours est lancé avant le premier tour de la présidentielle. Le 23 avril prochain, les Français de Barcelone choisiront leur candidat favori. Parmi eux, certains voteront pour Emmanuel Macron. Equinox est allé à leur rencontre.

L’ex-ministre a comme première ambition de relancer l’économie. Il prévoit un grand plan d’investissement de 50 milliards d’euros, dont 15 seraient consacrés à la formation des jeunes et des demandeurs d’emploi et 15 autres à la transition écologique et énergétique. Il envisage aussi un plan d’économie de 60 milliards d’euros en cinq ans en réduisant de 15 milliards les dépenses liées à l’assurance maladie (sans suppression de poste) et de 10 milliards celles de l’assurance chômage.


Lire aussi : 

Ces Français de Barcelone qui votent Marine Le Pen

Ces Français de Barcelone qui votent Benoît Hamon

Ces Français de Barcelone qui votent Jean-Luc Mélenchon

Ces Français de Barcelone qui votent François Fillon


Concernant l’impôt sur les sociétés, Emmanuel Macron veut le réduire à la moyenne européenne c’est-à-dire 25% (contre 33.3% en ce moment) et permet aux couples le choix d’individualiser l’impôt sur le revenu. Il souhaite également supprimer en partie la taxe d’habitation qu’il trouve « injuste ». Au sujet du marché du travail, le candidat veut assouplir les 35 heures par des « accords négociés majoritaires ». L’ancien premier ministre propose enfin un « pass culturel » de 500 euros financés par l’Etat et les industries numériques pour les jeunes de 18 ans.

En tête des sondages en France, Emmanuel Macron est aussi le chouchou des expatriés selon un sondage BVA-lepetitjournal.com qui place le candidat du mouvement « En Marche ! » en tête avec 36% d’intentions de votes chez les Français de l’étranger. Dans la 5ème circonscription des Français établis hors de France (Espagne-Portugal-Andorre-Monaco), il est aussi le favori (33.5%).

Un candidat jeune et pro-Europe qui séduit à Barcelone

Installé depuis 13 ans à Barcelone, Florian, entrepreneur, participe à la cellule d’En Marche de Barcelone. À 44 ans, il n’a jamais été réellement pour un parti ou un autre. Ce qu’il aime chez l’ancien ministre, c’est son envie d’exploser l’éternel jeu de balancier entre droite et gauche. « Rocard avait essayé de rassembler au-delà des partis traditionnels, mais il n’a pas réussi. L’opportunité de Macron est historique. »

Ce macroniste de la première heure voit en l’ex-banquier le seul candidat qui croit en la France multiculturelle et en une Europe efficace. « C’est le mouvement le plus pro-européen. Face à Poutine qui veut diviser pour mieux régner, et Trump, conservateur et simpliste, on a besoin plus que jamais d’une Europe forte ». La vision à l’étranger de l’élection d’E. Macron compte aussi pour cet expatrié : « je pense qu’un président jeune, moderne, progressiste et pro-Européen, permettra à la France d’être davantage écoutée, et de faire avancer la cause européenne. »

Benjamin, fondateur d’une startup depuis un an à Barcelone, est lui aussi convaincu du vent de jeunesse que l’ancien ministre pourrait apporter à la politique : « il a un pouvoir de projection et les jeunes peuvent s’identifier à lui ». Benjamin adhère totalement aux thématiques du numérique, du collaboratif et du durable que prônent Emmanuel Macron. Ce qui l’a séduit ? « Le fait qu’il parle beaucoup de l’égalité homme-femme et de la culture car c’est rare que les politiques abordent ses thèmes ». Sur le plan économique, l’expérience passée du leader d’En Marche est à ses yeux un tremplin pour la situation financière de la France et pour le dynamisme de ses startups, entre autres.

Nouvelle tête, nouveaux espoirs

Bilel, actuellement analyste financier dans un fond d’investissement à Barcelone, a aussi choisi de se mettre En Marche en 2017. « J’ai choisi de voter Macron car il incarne tout d’abord le renouveau dans la classe politique française ». Selon lui, tous les autres candidats présents sur la scène politique depuis de nombreuses années n’ont fait que perdre du crédit au fil du temps. A l’age de 23 ans, il est pour le numérique, qui a une place centrale dans le futur quinquennat de l’ancien ministre. « En plus, il s’agit d’un ancien économiste, et étant un diplômé d’une école de finance, je partage totalement ses idées ». Travaillant à Barcelone depuis le début de l’année, il retournera vivre à Paris dès septembre prochain pour intégrer l’une des principales entités financières à La Défense. « ll est important pour moi de faire confiance à Emmanuel Macron qui ne souhaite pas sanctionner cette activité ».

Le député socialiste de la circonscription Espagne-Portugal Arnaud Leroy soutient Emmanuel Macron

 

À l’étranger, les Français sont majoritairement sous le charme de l’ex-banquier mais que propose-t-il réellement pour eux ? Le député de la circonscription Arnaud Leroy, élu PS qui a rejoint très tôt le mouvement d’Emmanuel Macron, a fait la tournée des principales villes de la péninsule ibérique la semaine dernière pour exposer le programme à destination des expatriés. Devant un public plutôt jeune et dans une ambiance informelle, il a affirmé à Barcelone que l’équipe d’En Marche se battrait pour la scolarisation des enfants dans les écoles françaises, difficiles d’accès. Concernant les retraites, Macron souhaite améliorer la question de portabilité des droits et veut aussi soutenir les Français qui aimeraient créer des entreprises à l’étranger. De quoi séduire l’électorat jeune et entrepreneur des Français à Barcelone.


Lire aussi : Comment voter aux élections françaises depuis Barcelone ? 


 

Amandine Eymes

Journaliste et chroniqueuse à Barcelone. Equinox Radio. Lyonnaise d'origine.