Search for content, post, videos

Notre avis – La Traviata au Palau de la Música à Barcelone

Jusqu’au 24 juin 2017, la Traviata de Giuseppe Verdi est au Palau de la Música de Barcelone. J’ai assisté à l’une de ses représentations. Plongée dans le théâtre lyrique italien du XIXème siècle. 

La Traviata c’est le grand drame du maître italien Giuseppe Verdi, basé sur la nouvelle La Dame aux Camélias d’Alexandre Dumas, c’est l’un des opéras les plus représentés dans le monde. Je ne connaissais que les scènes connues tels comme le « Brindisi », toast en Italien, d’Alfredo et Violetta ou le final émouvant « Addio del passato » de ce grand classique. Intriguée tout d’abord par le lieu sublime qu’est le Palais de la Musique et par le fait d’assister à un opéra à Barcelone, je n’ai pas hésité un moment à prendre un ticket.

Au cœur du modernisme catalan

Le Palau de la Música est la seule salle de concerts inscrite au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. Et lorsqu’on regarde sa sublime façade qui mêle sculpture, mosaïque, vitraux et fer forgé, on comprend pourquoi. Construit par l’architecte Domènech i Montaner pour être le siège de l’Orfeó Català et financé par des dons, c’est un joyau du patrimoine architectural et musical de Barcelone.

Méconnu de certains Barcelonais, le palais est situé dans une ruelle perpendiculaire à la grande Via Laietena, dans le quartier de La Ribera. Je l’ai découvert peu de temps après mon arrivée à Barcelone mais je n’aurai jamais imaginé un si bel intérieur.

La salle où se déroule la Traviata se distingue par sa décoration de velours rouge, ses voûtes d’inspiration gothique et sa grande lucarne centrale, juste au dessus de la tête des spectateurs. Une lucarne immense faite en mosaïque, qu’on ne se lasse pas d’observer. La pièce forme un arc de cercle, je suis située un peu loin de la scène mais cela me permet d’observer l’ampleur du lieu.

Lors de la représentation, les pierres apparentes sur les murs-rideaux sont illuminés en vert, rouge et bleu. Un jeu de lumière qui magnifie l’espace. L’acoustique de l’auditorium est particulièrement remarquable lorsque l’orchestre se met à jouer. Les plus grands interprètes et chefs d’orchestres du XXème siècle ont joué dans cette salle de concert, ce qui en fait un authentique sanctuaire de la musique en Catalogne et une référence à l’international.

Verdi dans toute sa splendeur

Sur l’estrade, il n’y a pas moins de quatre-vingt artistes. Derrière eux, un orchestre symphonique, des solistes et des chœurs. La première scène commence et je suis impressionnée par la performance des chanteurs dont les voix s’unissent dans un accord parfait. Chaque artiste est mis en valeur par son costume, très représentatif de l’Italie de l’époque. La Traviata est d’un raffinement qui se prête à l’élégant décor de palais. C’est l’une des œuvres les plus populaires de Verdi et du théâtre lyrique. Son histoire mélodramatique aborde les thèmes de l’amour, de la fête et de la mort.


Lire aussi : Òpera Samfaina, l’expérience gastronomique du Liceu 


Violetta est l’héroïne de La Traviata et ce qui m’a le plus touché, c’est la concentration sur son personnage pleine de douleur, sa présence obsédante et la mort omniprésente que l’on devine à travers la musique.

La dramatique destinée de Violetta

L’action commence par une fête mondaine chez Violetta où chacun boit, danse et discute. Des femmes vêtues de jupes longues à volants viennent danser le flamenco pour accompagner les festivités. Il semblerait que la pièce ait été adaptée à la Catalogne. Un jeune homme apparaît, il est nouveau dans le groupe d’amis et salue Violetta en portant un toast.

traviata

Trois actes et autant de tragédies plus tard, l’opéra se termine dans une explosion d’émotions : les violons de l’orchestre montent dans l’aigu et Violetta, agonisante, blessée par son amour perdu, reprend les mots qu’elle prononçait lors de leur première rencontre : « E strano » (« c’est étrange » en italien). Sa voix s’élève avec son dernier mot « Gioia ! » (joie en italien) et elle s’effondre, morte.

traviata_palau_musica

La prestation ardente de Violetta est exceptionnelle, sa voix lyrique a résonné dans tout le Palau de la Música et le personnage est très touchant. Elle a su entraîner avec force les spectateurs dans ses émotions. J’ai particulièrement apprécié ce personnage mais les autres artistes étaient aussi largement à la hauteur de mes espérances. Le chef d’orchestre a fait un travail particulièrement méticuleux et a su mener la troupe de musiciens à la perfection.

traviata

Infos pratiques – La Traviata au Palau de Música

Plus d’informations sur le site du Palau de la Música

Prochaines représentations : 21 avril, 9 mai et 24 juin 2017 à 20h

Prix : de 26 à 54 euros

Téléphone : 902 442 882

Adresse : c/ Palau de la Música, 4-6, 08003 Barcelone