A 77 ans, Marcel réussit son pari: 1350 kilomètres à vélo de Guingamp à Barcelone

Marcel a réussi son pari fou: rejoindre Barcelone depuis Guingamp en vélo seul et sans assistance. Equinox était à l’arrivée de ce super papy qui avait encore bien la pêche malgré les 1350 kilomètres. 

Photos: Olivier Goldstein/Equinox

Vendredi soir à 18 heures sur l’ancien parking de Sarria, à l’angle entre Via Augusta et Bonanova, une vingtaine de personnes étaient réunies pour attendre Marcel Le Douche, 77 ans, terminant sa dernière étape à vélo qui l’a conduit de Guingamp à Barcelone. Sa fille Catherine, qui habite la capitale catalane depuis un an, ne tient plus en place. « Je ne veux plus qu’il recommence comme ça, lâche-t-elle, partir seul et sans assistance c’est très compliqué ». Il faut dire qu’elle, tout comme sa mère Janine restée à Guimgamp, ont vécu 15 jours angoissants depuis le départ de Marcel le 18 avril. « Ils nous prévenaient souvent vers 22 heures qu’il était bien arrivé » explique Catherine.

Quelques minutes plus tard, Marcel apparaît enfin. Escorté depuis San Adria par deux motards et une cycliste qui connaissent Catherine, le Breton a emprunté les pistes cyclables de Barcelone pour arriver à bon port. Son vélo, qui pèse 30 kilos avec les sacoches de matériel, se pose enfin après 1350 kilomètres réalisés depuis le départ de Bourbiac le 18 avril. « Je suis pleinement heureux, a déclaré Marcel à Equinox après son arrivée, je trouve même embêtant que ça s’arrête. J’ai pris l’habitude de vivre comme ça depuis deux semaines. Tous les jours je repartais et je découvrais. Je faisais des rencontres fantastiques. » Le jeune homme de 77 ans, très en verve, demandait même une bière au serveur du bar venu au devant de lui avec deux bouteilles d’eau offertes pour l’occasion par le patron.

Tout le monde s’est mobilisé à l’arrivée de Marcel Le Douche

 

Il faut dire que Marcel n’aurait pas mené à bien cette aventure sans son sacré caractère. Le Breton est en effet atteint depuis 25 ans d’une polyarthrite rhumatoïde. Une maladie qui l’a obligé à prendre une heure avant chaque départ pour se masser et se passer des pommades anti-inflammatoires. Marcel est aussi atteint de problèmes de vue causés par  DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age). Privé de vision centrale, il s’est fait faire des lunettes spéciales pour monter à vélo pendant 1400 kilomètres. C’est pour oublier ces maladies que Marcel s’est mis au vélo il y a 15 ans, sur les conseils de François, son meilleur ami. « Merci François! C’est vraiment fantastique! » nous a-t-il dit comme une dédicace à celui qu’il connait depuis 70 ans.

Le périple de Marcel se sera donc achevé le 5 mai à 18h15 après 15 étapes et 3 jours de repos. Un voyage préparé depuis 6 mois et qui a mobilisé toute la région de Guingamp dont le club de football de l’EAG dont il est Kalon – supporter-actionnaire. Le Breton aura aussi résisté à une chute à Toulouse qui l’a immobilisé deux jours, et récolté plus de 1340 euros pour des associations qui luttent contre les maladies dont il est atteint. Enfin Marcel a muri un nouveau projet au cours de son aventure: rejoindre une nouvelle fois Guingamp à Barcelone mais en vélo… électrique!

Pour soutenir les associations lesquelles Marcel roulaient, voici le lien.

Olivier Goldstein

Journaliste sportif. Olivier Goldstein couvre depuis un an l’actualité du F.C.Barcelone et du sport à Barcelone. Il a fondé en novembre 2015 Le Blog du Barça, le premier Blog 100% Barça écrit en français depuis Barcelone.