Search for content, post, videos

Législatives Français d’Espagne – Un 2nd tour En Marche et Ensemble-France Insoumise

Les Français de la 5e circonscription de l’étranger (Espagne, Portugal, Andorre et Monaco) votaient hier pour le premier tour des législatives.

Mis à jour le 6/6/2017 à 10h

84% d’abstention, encore plus qu’en 2012. Cette deuxième élection législative des Français de la péninsule ibérique n’a pas réussi à mobiliser les électeurs, qui étaient deux fois plus nombreux à voter lors de la présidentielle.

Sans surprise, la candidate LREM Samantha Cazebonne se place largement en tête avec un score écrasant de plus de 50% des voix. La bataille a été plus serrée pour son challenger, l’écart entre Laurence Sailliet (Les Républicains-UDI) et François Ralle Andreoli (Ensemble-France Insoumise-EELV) ne se comptant qu’en dizaines de voix. Avec 15,52% et 60 voix d’avance (15,11% pour sa rivale), c’est finalement le candidat soutenu par JL Mélenchon qui sera au second tour face à la Marcheuse le dimanche 18 juin prochain.

La faible participation ne permet pas à Samantha Cazebonne d’être élue dès le premier tour (le code électoral précise qu’il faut rassembler 50% des voix et 25% des inscrits pour être élu sans un deuxième tour) ni à la candidate des Républicains de se maintenir pour une triangulaire (qui nécessite 12,5% des inscrits).

Echec personnel de Laurence Sailliet

Ces résultats, si on les compare à ceux de la présidentielle, prouvent donc que les électeurs ne votent pas que pour des étiquettes. Alors que la campagne de Laurence Sailliet a été marquée par la nervosité et les polémiques, la candidate perd plus de 10 points sur la circonscription par rapport au candidat Fillon. Un échec personnel également pour Raphaël Chambat, suppléant et figure locale de LR dans la capitale catalane, puisque le duo convainc à peine plus de 9% des électeurs dans les bureaux de Barcelone (18,8% pour Fillon à la présidentielle).

Si le second tour paraît plié d’avance, François Ralle Andréoli veut tout de même utiliser la fenêtre médiatique qui s’ouvre à lui pendant deux semaines pour exposer « toutes les problématiques de la circonscription » et faire comprendre aux électeurs ce que signifierait selon lui une victoire de LREM, « notamment pour l’éducation et le maintien des services consulaires ». Dans les urnes, il devrait pouvoir aussi s’appuyer sur le score honorable de la candidate socialiste Gabrielle Siry, qui avec ses 8% a légèrement amélioré le résultat de Benoit Hamon.


Les résultats officiels en cliquant ici