Search for content, post, videos

Pour la première fois en France, trois indépendantistes corses élus députés

Pour la première fois dans l’histoire de la Ve République, trois des quatre circonscriptions de Corse ont été remportées par des candidats nationalistes du mouvement Pé a Corsica. 

Les indépendantistes corses ont remporté ce dimanche soir une victoire historique en remportant 3 des 4 sièges de députés réservés à l’île de beauté. Michel Castellani, 71 ans, professeur d’économie et élu local, a été le premier à confirmer sa victoire dans la 1ère circonscription de Haute-Corse. Il a battu le sortant Sauveur Gandolfi-Scheit, candidat Les Républicains.

Jean-Félix Acquaviva, 44 ans et élu local, qui se définit lui-même comme un « indépendantiste modéré », a été élu en Haute-Corse face au sortant investi par LREM et Paul-André Colombani a remporté la Corse-du-Sud, battant le sortant Camille de Rocca Serra (LR), député de la circonscription depuis 2002, lorsqu’il avait repris la suite de son père élu depuis 1978.

Les nationalistes corses observent depuis plusieurs années l’évolution du processus indépendantiste catalan. Les relations entre les deux régions sont d’ailleurs au beau fixe. Le président Carles Puigdemont avait reçu l’année dernière Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de Corse et issu du parti nationaliste dit modéré Inseme per a Corsica.