Pourquoi l’administration de loterie El Gato Negro porte-t-elle ce nom ?

À Barcelone, l’administration de loterie El Gato Negro est incontournable depuis plus d’un siècle. 

La Primitiva, Boloto, El Goldo, les tombolas hebdomadaires, les tirages extraordinaires récoltant des fonds pour diverses causes, La Navidad… La loterie est une tradition importante dans la culture espagnole. On peut s’en apercevoir surtout à la veille de Noël. Même si aujourd’hui on peut jouer aussi en ligne, les gens forment de longues files d’attente pour se procurer des tickets et participer à la loterie la plus populaire de l’année. A Barcelone, la queue la plus longue peut être aperçue devant l’administration de loterie n°44, située Carrer de Pelai. Pourquoi ? Qu’est-ce qui rend ce point de vente si populaire ? On vous dit tout. 

El Gato Negro – d’où vient ce nom ?

Cette administration de loterie classique de Barcelone a été fondée en 1912 sous la direction d’Ernestina Baró i Puig. Depuis 1932, on la trouve sur la rue Carrer de Pelai, mais auparavant, elle était située entre la rue Carrer Ample et Carrer del Roser, près du célèbre Moulin Rouge (l’actuel Molino) et la Ronda Sant Antoni n°31. C’est de cet endroit que vient son nom. En effet, ce sont les clients eux-mêmes qui l’ont baptisé comme étant la loterie du chat noir (El Gato Negro), nom sous lequel cette administration est connue aujourd’hui.

Pourquoi ? C’était tout simplement à cause d’un chat noir peint devant l’entrée que les clients avaient l’habitude de toucher après avoir acheté leurs tickets. Bien connu pour ses mésaventures, le chat noir fait dans ce cas le sujet d’une superstition positive. Dans la culture moderne, croiser un chat noir dans la rue porte malheur. A Barcelone, les choses sont tout à fait différentes. Une superstition locale dit que le chat noir apporte de la chance et toucher le chart peint sur le mur devrait aider les participants aux tirages de loterie.

El Gato Negro – porte-t-il vraiment chance ?

L’administration de loterie « Le Chat Noir » de Barcelone a fêté ses 100 ans en 2013. Pendant son premier siècle d’existence, on a distribué ici des centaines de prix aux joueurs superstitieux qui se présentent tous les jours devant les fenêtres pour défier au hasard.

Le célèbre bureau de loterie de la capitale catalane a publié une série de 10 cartes postales anniversaires. La série contenant diverses anecdotes faisant référence à l’histoire de l’établissement et a été illustrée par Juanjo Sáez.

Au fil des années, quatre générations de la même famille se sont succédées à la tête de l’administration El Gato Negro de Barcelone. Ce kiosque de loterie a porté chance à beaucoup d’amateurs de jeux loto de la ville, surtout lorsqu’on parle des tombolas que la loterie espagnole organise autour des fêtes de Noël.

Le premier prix conséquent à avoir été gagné avec un ticket acheté à El Gato Negro date de 1938, quand un chanceux possesseur de billet a empoché le deuxième prix de la Tombola Espagnole de Noël (Loteria de Navidad). Un second prix fut également gagné en 1951 et un troisième prix deux ans plus tard. La réputation de cette administration s’est renforcée à l’occasion des tirages Loteria de Navidad des années 2003, 2004 et 2010, tout comme lors du tirage del Niño de 2004.

Il ne faut pas oublier le chanceux participant au tirage de La Primitiva du 15 Novembre 2003 qui a empoché plus d’un million d’euros pour avoir deviné les 6 numéros du tirage (2, 10, 12, 26, 32 et 42).

Rédac Equinox Radio Barcelone

Rédaction d’Equinox, média français de Barcelone.
Avec son équipe de journalistes basés au cœur de la capitale catalane, Equinox couvre toute l’actualité de la ville, des dernières expositions aux meilleurs bons plans en passant par un décryptage de l’information locale.