Search for content, post, videos

L’Espagne et la Catalogne mélangent sans honte attentats et politique

Edito de Nico Salvadó, fondateur d’Equinox.

Equinox ne prend jamais position ni dans un sens, ni dans l’autre. Notre média n’a aucune vocation à faire de la politique militante et nous ne sommes ni de droite, ni de gauche, ni indépendantiste, ni unioniste. Nous ne sommes pas des acteurs de la vie politique, mais des observateurs. Analyser le processus indépendantiste, le décortiquer, le décrypter jour après jour est un exercice fascinant. Tolérance, respect et hauteur de vue constituent notre devise.

Cependant force est de constater que depuis la manifestation qui devait être en mémoire des victimes de l’attentat du 17 août de la Rambla, les réactions des uns et des autres furent abjectes. Nous ne jetons l’opprobre ici ni sur les citoyens espagnols, ni sur les habitants de Catalogne qui lors de la manifestation où nous étions présents furent exemplaires. Les comportements déplacés, indécents, sans retenue sont venus d’associations indépendantistes et unionistes, ainsi que de partis espagnols et catalans. Les drapeaux indépendantistes, catalans, espagnols, politiques n’avaient rien à faire dans ce type de manifestation. Préparer des banderoles avec le nom des victimes aurait été plus respectueux de la nature humaine que d’imaginer des slogans politiques.

Que dire ensuite de toutes les polémiques qui émaillent l’actualité depuis le 17 août? Des attaques venues de l’Espagne pour délégitimer le corps des Mossos, la police catalane? Des agressions venues de la Catalogne pour décrédibiliser le rôle du gouvernement et du Roi dans la gestion des événements? Des polémiques sur l’usage du catalan et de l’espagnol dans les conférences de presse donnant des informations sur la nature des attentats?

Et aujourd’hui 31 août, nouvelle polémique sur un document provenant des services de renseignement américains publié par le journal El Periódico qui attesterait que la CIA a prévenu les Mossos de l’imminence de l’attentat. Les partis et médias pro-Espagne dénoncent l’incompétence des Mossos, c’est malsain. Les supporters catalans disent que l’on veut nuire avec cette affaire au référendum indépendantiste, c’est nauséeux. On ne saura jamais si ce document est un fake ou non. Ce que l’on sait, c’est qu’en amalgamant terrorisme et indépendantisme, dans un camp comme dans l’autre, il n’y a plus de limite aucune.