Search for content, post, videos

Les Français de Catalogne ne pourront pas voter au référendum

Mercredi 6 septembre, le Parlement catalan a voté, sans l’accord de Madrid et sous l’impulsion de sa majorité indépendantiste, la loi encadrant le référendum du 1er octobre.

La loi confirme l’information déjà annoncée par Equinox en juin dernier: les étrangers ne pourront pas voter lors du référendum. L’article 6 précise que « sont appelés à voter au référendum les personnes qui ont le droit de vote aux élections parlementaires catalanes » Donc, même si les Européens peuvent voter aux élections municipales et aux européennes en Espagne, le droit de vote sera dans ce cas réservé aux personnes ayant la nationalité espagnole, comme c’est le cas aux élections autonomes catalanes.
L’article 6 conclut que « les Catalans résidant à l’étranger (…) qui remplissent les exigences administratives et qui ont demandé formellement de prendre part au vote pourront participer ».

Une organisation de vote compliquée

Le référendum n’étant pas autorisé par l’Espagne, le gouvernement catalan doit organiser le vote d’une manière unilatérale. L’exécutif catalan travaille pour essayer de récupérer les listes électorales. Un défi quand beaucoup de municipalités non-indépendantistes refusent de faciliter l’accès aux données. Cependant, l’éclaircie pour le camp indépendantiste semble venir de Barcelone où la maire Ada Colau, bien que non séparatiste, serait décidée à fournir les listes électorales de la capitale catalane pour le référendum.

La Generalitat devra également se procurer 8000 urnes. Selon le président Carles Puigdemont, le gouvernement catalan en possèderait 6000. La route vers l’indépendance reste encore semée d’embûches.