[DIRECT] Descente de police dans les rédactions de journaux catalans




Violent choc entre l’Espagne et la Catalogne. Le 1er octobre prochain les catalans voteront pour leur indépendance lors d’un référendum convoqué par le gouvernement de Catalogne et interdit par l’Espagne. Unique média en langue française avec son siège situé à Barcelone, Equinox vous faire vivre l’événement historique en temps réel.

 

Rédac Equinox Radio Barcelone Rédac Equinox Radio Barcelone 15/09/201715 h 58 min

Descente de police dans les rédactiona des journaux catalans La police espagnole, la Guardia Civil, s’est présentée en uniforme peu avant 18h au sein de rédactions de médias catalans. Les directeurs des journaux Punt-Avui, Vilaweb, Raco Catalan et Nació Digital se sont vus remettre en mains propres une notification judiciaire les exhortant à cesser sans délai la diffusion des publicités de la Generalitat ayant pour thème la promotion du référendum du 1er octobre.Le spot officiel du 1er octobre a été interdit de diffusion par la justice espagnole. Les médias le relayant seront poursuivis. C’est la deuxième fois cette semaine que l’État espagnol attaque directement les libertés de diffusion. Mercredi la guardia civil a fait fermer le site referendum.cat en se rendant physiquement dans les bureaux de l’hébergeur. Quelques minutes plus tard, le gouvernement catalan ouvrait le site ref1oct.cat cette fois-ci hébergé à l’étranger pour éviter une nouvelle fermeture.

Rédac Equinox Radio Barcelone Rédac Equinox Radio Barcelone 15/09/201714 h 39 min

Ultimatum de l’Espagne

Le gouvernement catalan ne dispose pas de fonds propres. L’argent des impôts prélevés en
Catalogne part directement à Madrid. Pour financer le budget de la Generalitat, c’est donc le gouvernement espagnol qui reverse un certain budget chaque mois à la Generalitat. Notamment via une ligne de crédit sous le concept de Fonds de liquité autonomiques (FLA). Cet argent est ensuite utilisé par le gouvernement catalan pour payer les fonctionnaires, les services publics et les fournisseurs.

Depuis que la Catalogne organise son référendum non autorisé, le ministère du budget espagnol réclame chaque semaine de la part de l’administration catalane une série de
preuves comptables. Le but du gouvernement espagnol est de vérifier que l’argent n’est pas utilisé par la Generalitat pour financer l’organisation du référendum : achat d’urnes, impression de bulletins de vote, publicités, etc.

Hier le vice-président et ministre de l’économie catalan Oriol Junqueras a annoncé que la Catalogne n’enverrait plus de récapitulatif comptable d’ici le 1er octobre, date du référendum, car l’objectif du ministère du budget était de politiser l’argent de la Catalogne.

En représailles, après un conseil des ministres de matin, l’Espagne menace de couper les vivres à la Catalogne. Le président Rajoy a donné 48 heures à la Generalitat pour envoyer les documents comptables, sans quoi, l’argent ne serait plus versé au gouvernement catalan mais directement aux fonctionnaires et fournisseurs.

Si l’Espagne mettait ses menaces à exécution, le gouvernement catalan se retrouverait sans
ressources financières. Contacté par Equinox, une source proche du gouvernement catalan voit la mesure innaplicable : « L’Etat espagnol devrait payer des milliers de factures d’un coup. C’est un travail de comptabilité énorme, c’est impossible à mettre en place du jour au
lendemain ».

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle passe d’armes entre les deux exécutifs fait encore monter
la pression d’un cran.

Rédac Equinox Radio Barcelone Rédac Equinox Radio Barcelone 15/09/201714 h 37 min

Ada Colau soutient le référendum

La Maire de Barcelone Ada Colau, fidèle à sa réputation, souffle le chaud et le froid.
Il y a une semaine, son premier adjoint Gerardo Pisarelo affirmait que la mairie de Barcelone ne pourrait pas aider le gouvernement catalan à organiser le référendum. Ce sont les mairies catalanes qui doivent ouvrir le jour du vote les écoles et collèges afin d’installer les bureaux. Une action qui mettrait en danger les fonctionnaires selon Colau.
Une semaine plus tard, Ada Colau a evolué et se dit prête à collaborer avec les indépendantistes pour que les Barcelonais puissent voter dans les meilleures conditions le 1er octobre. Une formule qui reste encore à définir. Par ailleurs les militants de « En comú » le parti de Colau participeront activement lors de la campagne électorale pour défendre le oui.

Rédac Equinox Radio Barcelone Rédac Equinox Radio Barcelone 15/09/201714 h 31 min

La Catalogne écrit au roi d’Espagne

Les plus hautes autorités catalanes : le président Puigdemont, le vice-président Junqueras, la
présidente du parlement Carme Forcadell et la maire de Barcelone ont envoyé ce
matin une lettre officielle au Roi d’Espagne et au premier ministre Mariano
Rajoy.
La missive appelle au dialogue, et explique que le référendum du 1er octobre peut encore se faire en coopération avec le gouvernement espagnol. Le camp catalan rappelle que la sortie de crise doit se traduire par une solution politique et non des assignations en justice. Du côté de la Moncloa, on répond ne pas avoir reçu la lettre.

Rédac Equinox Radio Barcelone

Rédaction d'Equinox, média français de Barcelone. Avec son équipe de journalistes basés au cœur de la capitale catalane, Equinox couvre toute l'actualité de la ville, des dernières expositions aux meilleurs bons plans en passant par un décryptage de l'information locale.

3 Responses a: [DIRECT] Descente de police dans les rédactions de journaux catalans

  1. gravatar <cite class="fn">mcramon</cite>
    septembre 16th, 2017

    Vu de France, mais passant quelques jours tous les mois à poble sec, depuis 2002, je suis inquiet. Le français lambda est analphabete en question catalane et européenne ! Et la réaction de Madrid, liee au soutien des Basque, quel question ! Merci d ailleurs de vos articles, dignes d un journalisme très pro, ce qui se fait rare !

  2. gravatar <cite class="fn">Denis Thériault</cite>
    septembre 16th, 2017

    Les Québécois suivent ce qui se passe présentement en Catalogne avec énormément d’intérêt.