Les différences entre les trois drapeaux catalans

Par le 28 septembre, 2017 CULTURE

Le premier octobre approche et les drapeaux se multiplient dans les rues catalanes. Quatre bandes rouges sur un fond or, parfois accompagnées d’un triangle bleu, ou jaune, ou noir… Il n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Mode d’emploi.

Comme le dit l’anthropologue espagnole Emma Martín Díaz, les drapeaux sont des symboles conventionnels qui représentent des pays dans leur intérieur comme à l’extérieur. Mais, dans les états pluriethniques, d’autres drapeaux peuvent apparaître et deviennent à leur tour des symboles distinctifs, plus ou moins utilisés selon l’intérêt du groupe à revendiquer son identité comme distincte.

Dans le cas concret de la Catalogne, la Senyera (le drapeau catalan) est un des symboles qui définissent un groupe ethnique (les Catalans) face aux tendances uniformisatrices de l’État espagnol.

La Senyera

Le drapeau catalan officiel est constitué de quatre bandes horizontales rouges sur un fond or. Son origine, qui remonte au IXe siècle, est très débattue. Toutefois, il semblerait qu’il reprenne les couleurs du blason des contes de Barcelone. Ce n’est qu’en 1932 jusqu’à la guerre civile qu’il devient le drapeau officiel de la Catalogne. Interdit sous le franquisme, il redevient officiel en 1979 lors du nouveau statut d’autonomie catalan.

Le mot senyera signifie en catalan étendard ou pavillon, de n’importe quel collectif ou organisation. On retrouve la symbolique des quatre bandes rouges sur fond or dans tous les territoires historiquement liés à la Couronne d’Aragon. C’est pourquoi le drapeau d’Aragon, de Valence et des Îles Baléares sont assez semblables.

En Catalogne, il doit être obligatoirement présent dans toutes les cérémonies officielles et sur tous les bâtiments publics.

L’Estelada

L’étoilée (traduction d’estelada) est utilisée par les indépendantistes catalans. Elle apparaît au début du XXe siècle et est une fusion de la senyera et du drapeau de Cuba. Son possible créateur, Vicenç Albert Ballester, inspiré lors d’un séjour sur cette île, fait référence à la guerre hispano-américaine pendant laquelle se sont affrontés les États-Unis et l’Espagne et qui a eu comme conséquence l’indépendance de Cuba. La référence à l’Espagne coloniale est donc plus que suggérée.

L’Estelada roja

L’étoilée rouge ressemble au drapeau précédent, mais le triangle est de couleur jaune et l’étoile, rouge. Les couleurs du drapeau originel ont été conservées. L’utilisation du rouge permet de faire référence à la volonté de création d’un État indépendant communiste ou socialiste. Ce drapeau est donc connoté gauche indépendantiste.

Vous croiserez peut-être un autre drapeau dont le triangle est noir et l’étoile rouge. Il est utilisé par les anarchistes.

La légende autour du drapeau catalan

Selon la légende, l’origine des couleurs rouge et jaune remonte au roi Charles II le Chauve (IXe siècle). Il aurait rendu visite à Guifred le Velu, premier Comte de Catalogne, à l’agonie après un duel. Charles II lui aurait demandé ce qu’il désirait. Le mourant a alors affirmé vouloir l’unification pour son peuple. Charles le Chauve aurait trempé ses doigts dans la plaie de Guifred et laissé quatre bandes verticales ensanglantées sur un bouclier doré, donnant ainsi une armoirie à la Maison d’Aragon. Plusieurs versions de la légende circulent, mais toutes conservent l’idée de sacrifice et de richesse transmise par ces couleurs solaires.

Karim Joutet

Agrégé d’espagnol et doctorant (Université Paris-Sorbonne et Universitat Autònoma de Barcelona), Karim Joutet séjourne à Barcelone en tant que membre de la Casa de Velázquez et effectue une thèse sur l'immigration espagnole en Catalogne. Il tient également un blog sur l’apprentissage de l’espagnol : «Espagnol pas à pas – Astuces et conseils d’un prof».