Search for content, post, videos

Gréve générale : la liste des lieux et services bloqués à Barcelone

Un appel à la grève générale a été lancé en Catalogne afin de protester contre les violences commises par la police nationale et la Guardia Civil, mais surtout pour maintenir la pression sur le gouvernement espagnol.

48 heures après la victoire du « oui » à l’indépendance, les actions de protestation continuent. Aujourd’hui, 44 organisations dont les principaux syndicats catalans et plusieurs associations comme l’ANC et Omnium ont appelé à une journée de grève générale en Catalogne. Patrons, entreprises, syndicats, travailleurs autonomes, institutions, tous les citoyens pourront participer. Le gouvernement a déjà pris des mesures en préparant des services minimum au cas où le mouvement continuerait tout au long de la semaine.

Les transports

Sans grande surprise, les transports publics seront perturbés. La règie du métro et des bus de Barcelone la TMB a fait savoir que 25% des trains, bus et métro circuleront de 6h30 à 9h30 et de 17h à 20h. Toutefois dans le reste de la journée, il n’y aura pas de transport garanti.

Le réseau ferroviaire sera largement bousculé. Les services minimums des trains de banlieues et régionaux Renfe fonctionneront à 33% durant toute la journée. Les FGC assurent un service minimum de 6h30 à 9h30 et de 17h à 20h (25% des trains). Pas de service garanti non plus le reste de la journée.

La Renfe a supprimé 151 de ses trains AVE et de longues distances en départ ou arrivée de Catalogne. Pour les trains de moyenne distance 33 ont été supprimés. 454 trains de marchandises ont été également supprimés. Vous pouvez obtenir plus d’informations au 912 320 320 ou en cliquant iciLe trafic aérien sera lui aussi perturbé. Du coup, les taxis et chauffeurs privès de Cabify ont annoncé que leurs services seraient saturès. Ça sera aussi compliqué de réussir à trouver un bicing de libre.

Education et santé

Les universités catalanes ont aussi indiqué qu’elles participeraient à la grève. Dans un communiqué, l’Université Polytechnique de Catalogne (UPC) a expliqué « rejeter toutes les violences subies le 1er octobre par la Guardia Civil et la Police Nationale contre les citoyens catalans » et a indiqué cesser toute activité mardi 3 octobre. Une position que partagent aussi l’Université de Barcelone et celle de Pompeu Fabra qui ont assuré fermer tous leurs centres. De son côté, l’Université Autònoma de Barcelona a déclaré qu’il n’y aurait pas d’activité académique mais que le personnel pourra décider librement de sa présence ou non.

La fédération des parents d’élèves a aussi indiqué prendre parti à cette grève. Les syndicats étudiants, eux, réclament une grève permanente jusqu’à la déclaration d’indépendance. Certains étudiants sont dès aujourd’hui dans la rue et manifestent vers des commissariats de police et à Plaça Catalunya.

Les établissements français, comme le lycée français de Barcelone et l’école Lesseps, ont indiqué qu’ils ne suivraient pas la grève. En ce qui concerne le domaine de la santé, les urgences et les unités spéciales des hôpitaux fonctionneront normalement.

La Culture

Le FC Barcelone a également indiqué que le club sera fermé. La Sagrada Familia, l’un des monuments les plus visités de Barcelone, a décidé de fermer ses portes pour l’occasion. Les personnes ayant déjà acheté leur ticket pour ce mardi 3 octobre seront remboursées. Les principaux musées de Barcelone, le Macba, CCCB, Mnac seront fermés.

Les théâtres, bibliothèques, et centres civiques, espaces sportifs fermeront leurs portes. La radio et la télévision publiques devront émettre 50% de leurs contenus habituels. Certaines chaines de supermarchés, comme Amettler Origen, ont annoncé qu’ils fermeraient. Enfin les dockers du port, ainsi que le syndicat agricole Unió de Paseos, participeront aussi à la grève.

Les manifestations

Des concentrations auront lieu dans les bureaux de votes oú la police espagnole a agit d’une manière musclée dimanche. L’institut Ramon Rull près de Monumental accueillera une manifestation à 11h. A la même heure, les pompiers de Barcelone qui ont subis une charge policière manifesteront devant le siège de la délégation du gouvernement espagnol. Des tracteurs risquent de bloquer les artères de la ville. Un cortège étudiant parcourra la ville. A 18h c’est la Plaça Universitat qui sera remplie d’une manifestation au nom de la défense des droits et des libertés.