Comment trouver un logement à Barcelone

Par le 19 octobre, 2017 Vivre à Barcelone

Beaucoup de Français et francophones ont envie de vivre l’aventure barcelonaise. Une fois arrivés dans la capitale catalane, il reste à trouver le plus important: le logement. Voici quelques conseils.

Vers qui se tourner ?

La première étape dans la recherche d’un logement se passe souvent sur Internet. En effet, de nombreux sites spécialisés proposent une multitude d’annonces à Barcelone et dans sa banlieue. Au vu du nombre de demandes, ne perdez pas de temps et téléphonez directement sans passer la case emails. Voici une liste non-exhaustive de sites sécurisés:

fotocasa.es

idealista.com

pisos.com

enalquiler.com

easypiso.com : spécialisé en colocations

Vous pouvez aussi trouver de l’aide auprès d’une agence immobilière. Vous aurez alors la garantie d’un bon accompagnement grâce à des interlocuteurs professionnels. Toutefois, vous devrez payer des frais d’agence. Ils correspondent souvent à 10% du loyer annuel + 10% de TVA. Les frais peuvent augmenter si vous cherchez un logement de courte durée.

Prix des loyers

Depuis quelques années à Barcelone, les loyers ont fortement augmenté. Certains se tournent vers la colocation pour des prix plus raisonnables. Mais là encore, les appartements à partager connaissent aussi une hausse. On compte en moyenne 400€ pour une chambre, avec des charges qui peuvent s’élever à environ 50€ par personne et par mois.

Concernant les appartements entiers, sachez qu’il existe très peu de studios, comme en France. Et les prix sont évidemment proportionnels à la taille du logement, il est quasiment impossible d’en trouver à moins de 600€. À partir de 1 300 € vous pourrez trouver un trois ou quatre pièces convenable.


Lire aussi : Comment trouver une colocation à Barcelone ? 


Durant la visite 

La visite est l’un des moments clés. Il faut scruter les moindres recoins du logement: regardez l’état du plafond, des murs et des fenêtres. Pensez à vérifier s’il n’y a pas de traces d’humidité. Prenez aussi en compte la bonne distribution et la luminosité de l’appartement. Si vous vous lancez dans la colocation, pensez à bien regarder la superficie des chambres. À Barcelone, les chambres sont parfois très petites.

Autre chose très importante en hiver: le chauffage. Il n’est pas étonnant de voir des appartements sans. La capitale catalane a beau faire durer l’été plus longtemps, dès novembre les températures baissent.

Plus rare mais plausible, l’absence d’Internet. Vérifiez si la wifi fonctionne et si vous devez la payer en plus de votre loyer car l’abonnement Internet n’est pas toujours compris ou installé.

Les précautions à prendre 

 Barcelone est une ville très prisée. De ce fait, il existe beaucoup d’arnaques :

-Ne payez jamais pour obtenir une liste d’annonces. Si un site vous demande une somme d’argent contre les meilleurs annonces: fuyez ! Ce stratagème est très courant. Il consiste à vous vendre une base de données personnalisée, qui ne figure sur aucun autre site. Malheureusement, ces fameuses annonces sont souvent obsolètes ou pire, elles n’existent pas.

-Même sort, si l’on vous propose d’envoyer de l’argent par Western Union ou autre site de transfert d’argent pour bloquer un appartement. Vous risquez de perdre un joli montant pour un logement que vous ne verrez jamais.

-Plus évident mais tout aussi courant, ne réservez jamais un appartement sans l’avoir vu. Les photos ne représentent pas toujours la réalité. Vous risquerez d’avoir des mauvaises surprises.


Lire aussi : Venir vivre et s’installer à Barcelone 


Ici, les problèmes avec les propriétaires sont fréquents. Pour éviter le moindre litige, faites attention à:

-Demander le montant exact de la caution. En général, il correspond à 1 mois de loyer pour les appartements vides et 2 mois pour les meublés.

-Vérifier sur le contrat de location que soit indiqué la lecture du compteur réelle du jour de l’emménagement dans votre appartement ou maison. Sans ce chiffre exact, la compagnie se base sur une estimation et peut ainsi surestimer votre consommation.

-Regarder à qui sont imposés les frais de la communauté et quels frais de réparation sont pris en charge ou non par la propriétaire.

-Vérifier la durée du bail et quelle est la durée minimum de location avant que vous puissiez quitter le logement. De nombreux contrats vous obligent à rester au moins 1 an et si vous partez avant, vous devrez quand même payer les mois restants. Ce type de clause est négociable en amont avec votre agence ou votre propriétaire.

-Toujours demander un reçu ou une preuve du paiement si vous payez en liquide.

-Prendre en photo l’état de votre appartement dès votre arrivée. Les photos serviront de preuves en cas de souci avec votre propriétaire. Vous éviterez ainsi de payer des dégâts que vous n’avez pas causés.

Sachez que l’assurance logement n’est pas obligatoire pour les locations, si vous voulez assurer vos biens, il est conseillé de souscrire à une assurance pour les meubles et le matériel, entre 100 et 200 euros par an suivant la valeur assurée.

Elisa Casson

Parisienne d’origine.
Journaliste Equinox Magazine et Radio.