Search for content, post, videos

Rajoy demande la destitution de Puigdemont et du gouvernement catalan

Le gouvernement espagnol s’est réuni ce matin lors d’un Conseil des ministres extraordinaire pour décider des mesures à appliquer pour suspendre partie de l’autonomie catalane dans le cadre de l’article 155 de la Constitution. 

Une heure trente après la fin du conseil des ministres, Mariana Rajoy est apparu tendu pour expliquer les mesures décidées par son gouvernement. Il a expliqué l’objectif de ces mesures : « nous voulons rétablir la légalité, revenir la normalité et au vivre ensemble, continuer la reprise économique et convoquer des élections dans des conditions normales ».

Le chef du gouvernement a indiqué que si le Sénat approuve ces mesures, lui-même devrait convoquer des élections dans les 6 mois. « Mais mon intention est de le faire le plus vite possible » a-t-il précisé. Il a ensuite détaillé qu’il voulait destituer le président catalan et tout le gouvernement catalan, et que les ministres espagnols prendraient le relais.

Mariano Rajoy a justifié ces mesures en expliquant que « Puigdemont avait agi de manière unilatérale en tentant de l’obliger à organiser un référendum non prévu par la Constitution » et que le gouvernement catalan « a violé toutes les lois, y compris celles du statut de Catalogne ». Il a ajouté : « le gouvernement doit appliquer l’article 155 mais ce n’était pas notre désir ». « J’ai l’impression que beaucoup voulaient que l’on applique l’article 155 en Catalogne, a-t-il poursuivi, la Generalitat veut instaurer une légalité parallèle ».

Il a conclu en insistant sur le fait que l’autonomie catalane n’était pas suspendue, mais que « les responsables qui ont agi dans l’illégalité le seraient ».