Search for content, post, videos

C. Puigdemont refuserait de se rendre au tribunal

Carles Puigdemont se trouverait à Tielt (Belgique), la ville de son avocat, qui a indiqué hier que son client ne se présenterait pas à sa citation à comparaître jeudi matin à Madrid. 

Alors qu’il est convoqué devant l’Audience nationale à Madrid dès jeudi, Carles Puigdemont n’aurait toujours pas quitté la Belgique selon des journalistes espagnols présents sur place.

Hier soir, l’avocat belge de Puigdemont, Paul Bekaert, avait expliqué au journal hollandais NOS que l’ancien chef de l’exécutif catalan ne se présenterait pas « tant qu’il n’aurait pas un procès juste (…) mon client va adopter l’attitude d’attendre de voir ce qu’il se passe ». Pourtant, le tribunal a été clair, si Carles Puigdemont ne comparaît pas jeudi, il sera recherché pour être placé immédiatement en détention.

Rébellion, sédition et malversation

Hier en fin de journée, il a été annoncé que Carles Puigdemont ainsi que l’ancien vice-président Oriol Junqueras, l’ensemble du gouvernement destitué, la présidente du Parlement catalan Carme Forcadell et les membres du Bureau du Parlement devaient comparaître devant l’Audience nationale et devant le Tribunal suprême jeudi et vendredi.

La juge Carmen Lamela a validé la plainte du procureur envers les accusés pour des faits de rébellion, sédition et malversation. Une caution de 6 millions d’euros leur est également réclamée depuis mardi, à verser dans les 72h. Au terme de chaque entrevue jeudi et vendredi, la juge décidera si elle applique des mesures préventives telles que la détention provisoire ou confiscation de passeport pour risque de fuite par exemple. Carmen Lamela est par ailleurs la juge qui a ordonné le placement en détention préventive de Jordi Sanchez et Jordi Cuixart, les présidents des associations indépendantistes ANC et Omnium accusés de sédition.