Search for content, post, videos

La présidente du parlement reconnaît que la Catalogne n’est pas indépendante

Les membres du Bureau du Parlement catalan et sa présidente étaient convoqués ce jeudi à Madrid par le Tribunal Suprême pour délit de rébellion, suite à la déclaration d’indépendance votée par la Chambre catalane le 27 octobre dernier. 

Selon leurs avocats, Carme Forcadell et les membres du Bureau de Parlement ont répondu aux questions du juge Pablo Llarena, se démarquant ainsi de la stratégie des ex-membres du gouvernement catalan qui n’avaient répondu la semaine dernière qu’aux questions de leurs avocats, et sont depuis leur audition en détention provisoire.

Les anciens parlementaires ont aussi reconnu l’application de l’Article 155 en Catalogne et ont défendu que le vote pour l’indépendance de la Catalogne du 27 octobre dernier était purement symbolique, selon des sources judiciaires citées par La Vanguardia. Ils peuvent ainsi espérer ne pas être placés en détention préventive dès ce soir.

Carme Forcadell a également indiqué qu’elle avait toujours permis le débat au sein du parlement catalan, afin de préserver le droit à l’activité parlementaire et à la libre expression.