Le Moulin Rouge de Barcelone, pourquoi risque-t-il de disparaître ?

Par le 17 novembre, 2017 A la une , CULTURE

Beaucoup de touristes sont surpris de croiser une réplique similaire au Moulin Rouge parisien dans Barcelone. Après une réhabilitation coûteuse et une inauguration en 2010, couvert de dettes, ce haut lieu de la culture est menacé de fermeture.

El Molino est le cabaret de Barcelone le plus connu d’Espagne et d’Europe. Il ouvrit ses portes pour la première fois en 1898, sous le nom de Pajarera Catalana, dans le Poble Sec de la fin du XIXe siècle. Il s’agit alors d’un quartier populaire, également appelé, à l’époque, le Montmartre Barcelonais. Théâtres, cabarets et bars s’y concentrent. Le bâtiment devient l’emblème de la fameuse avenue. Il propose des spectacles de plus en plus sophistiqués, des travestis y produisent des shows à l’américaine, des prostitués animent également les soirées, un service de restauration et de voiturier est proposé. En 1910, il adopte le nom de Petit Moulin Rouge en référence à son voisin français, et la forme qu’on lui connaît. Les dirigeants franquistes de Barcelone enlèveront le mot « Rouge » de l’enseigne sous la dictature, pour des raisons politiques, et la traduiront. Il porte, depuis, le nom d’El Molino et s’assagit avec les années.

© Valeshel

En 1977, pour des raisons économiques, il est contraint de fermer ses portes. Après avoir été vendu à Ociopuro, il ouvre à nouveau plus de trente ans après. Pendant cette période, l’entreprise a réhabilité l’espace et a changé la programmation. Seulement sept ans plus tard, El Molino est à nouveau menacé de fermeture.

Les raisons de cet échec

El Molino a été inauguré en 2010, en pleine période de crise économique en Espagne, et peine à remplir ses caisses. Les recettes sont en baisse depuis sa réouverture. Elles s’élevaient à 1,8 millions d’euros en 2011, puis à 825.000 euros en 2012 et continuent leur chute par la suite. Les travaux engagés pour sa réouverture, après treize années d’inactivités, ont été très coûteux. Seule la façade avait été conservée.

© Oh-Barcelona.com

De plus, la rentabilité du lieu, de par ses petites dimensions, ne semble pas assez élevée face aux frais engagés pour sa remise en état. El Molino doit donc affronter un problème de taille : une dette de plus en plus importante qui pourrait causer sa fermeture. L’entreprise propriétaire, Ociopuro, se trouve dans une situation critique, à un tel point que la direction a préféré ne pas programmer de spectacle pour le moment. La salle est louée à des productions extérieures afin de rembourser une partie de la dette avec les loyers.

Quel avenir pour El Molino?

Bien qu’il s’agisse d’une affaire entre deux entités privées, la gestion municipale a été proposée par la Mairie de Barcelone pour faire face aux circonstances. Elle propose de devenir propriétaire du lieu contre un loyer qu’elle reverserait à la Banque de Sabadell afin de rembourser la dette. L’hypothèque due s’élève à plus de 6 millions d’euros selon l’ARA. Toujours selon le journal, la banque ne semble pas disposée à commencer des démarches judiciaires contre El Molino. Le dialogue serait privilégié, le bâtiment ne fermera peut-être pas.

Les voisins du quartier, regroupés dans l’association « Som Paral·lel », s’inquiètent face aux volontés récemment affichées de la ville de Barcelone d’acquérir le bâtiment. Ils ont exprimé le mois dernier leur refus de voir la Mairie de Barcelone gérer El Molino sans avoir envisagé quelconque participation des voisins. Ils s’opposent au modèle de ville qui leur est proposé et qui reste, selon eux, « une monoculture touristique et une marchandisation de la culture ». Ils s’annoncent, au contraire, favorable à une acquisition qui correspondrait à un processus participatif dans lequel le quartier aurait son mot à dire.

Karim Joutet

Agrégé d’espagnol et doctorant (Université Paris-Sorbonne et Universitat Autònoma de Barcelona), Karim Joutet séjourne à Barcelone en tant que membre de la Casa de Velázquez et effectue une thèse sur l’immigration espagnole en Catalogne. Il tient également un blog sur l’apprentissage de l’espagnol : «Espagnol pas à pas – Astuces et conseils d’un prof».