Search for content, post, videos

Mesures anti-pollution – Mise en place des restrictions de circulation au 1er décembre

Pour faire baisser le taux de pollution à Barcelone, des mesures entreront en vigueur à partir de ce vendredi 1er décembre. Les véhicules les plus polluants ne pourront plus circuler en cas de pics de pollution.

Réduire le taux de pollution est devenu un enjeu de taille pour Barcelone. Depuis plusieurs années, il ne cesse d’augmenter dans la capitale catalane. Après avoir atteint de dangereux records, les autorités et spécialistes ont tiré la sonnette d’alarme. Les valeurs ont même dépassé les limites recommandées par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Pour améliorer la qualité de l’air, des mesures entrent en vigueur en cette fin d’année, neuf mois après un accord historique entre la Generalitat, l’Aire Métropolitaine de Barcelone et la mairie de la capitale catalane.


Lire aussi: Quelles sont les rues les plus polluées de Barcelone


À partir du 1er décembre, les véhicules les plus polluants ne pourront plus circuler à Barcelone et aux alentours lors d’épisodes de pollution entre 7h et 20h du lundi au vendredi. La restriction entrera en vigueur lorsque la Generalitat aura décrété que l’épisode de pollution a dépassé la première phase. Elle sera annoncée via des messages sur le web et les réseaux sociaux des différentes mairies de l’Aire Métropolitaine. En 2019, cette restriction deviendra permanente.

Les zones et véhicules concernés

Les véhicules concernés par la mesure sont ceux qui ne possèdent pas l’étiquette environnementale de la Direction Général du Trafic (DGT) car ils polluent trop. Selon un rapport réalisé par RACC, la municipalité et l’Aire Métropolitaine de Barcelone, un cinquième des véhicules en circulation ne l’auraient pas, ce qui représente 130.000 sur 650.000. Parmi eux, les fourgonnettes seraient les plus affectées par cette mesure puisque 25% n’ont pas d’étiquette, puis les voitures car 22,6% n’en possèdent pas. Plus précisément, les véhicules affectés sont à essence immatriculées avant 2000 et diesel qui circulaient avant 2006.

Lors des pics de pollution, ils ne pourront plus circuler dans la zone de basses émissions. Cette dernière comprend Barcelone, sauf les quartiers de Vallvidrera, Tibidabo et Les Planes et Zona Franca, Sant Adrià del Besòs, l’Hospitalet de Llobregat et une partie des communes d’Esplugues de Llobregat et Cornellá de Llobregat

Des caméras de surveillance contrôleront les plaques d’immatriculation. En cas de non respect de cette mesure, l’amende s’élèvera à 100 euros ou 50 euros si c’est payé directement.

Les mesures environnementales mises en place ont pour objectif de faire baisser le taux de pollution d’environ 30% d’ici les 15 prochaines années, pour améliorer la santé des citoyens. Selon les données d’une étude présentée fin novembre par la mairie, la pollution serait responsable de 250 morts et de 1500 entrées à l’hôpital chaque année dans la capitale catalane.