Jérémy Mathieu, le papa discret du Lycée Français de Barcelone, revient au Camp Nou

Jérémy Mathieu revient au Camp Nou après 3 ans passés au F.C. Barcelone. En catimini, car le désormais défenseur central du Sporting Portugal n’a rien d’un footballeur star.

Photo: facebook Jérémy Mathieu officiel

Il a joué 3 ans au F.C. Barcelone, disputé 91 rencontres et remporté tous les titres possibles que l’on peut gagner sous les couleurs blaugranas. Au vu d’un tel curriculum, Jérémy Mathieu pourrait être en droit d’attendre un chaleureux accueil du public du Camp Nou ce soir dans le duel qui oppose sa nouvelle équipe depuis cet été, le Sporting Portugal, au Barça. Il n’en est rien. La cote du Français a toujours été basse auprès des supporters catalans. Le résultat d’un mélange de silences – volontaires – et d’incompréhensions entre le joueur et le public.

Jérémy Mathieu, tête de Turc à Barcelone

Jérémy Mathieu arrive à l’été 2014 à Barcelone en provenance de Valence. A 30 ans, le Français touche le Graal. Il va jouer dans l’un des plus grands clubs du monde, alors qu’il ne compte que deux sélections en équipe de France. Sa première année est très bonne. Il joue 41 matchs et marque deux buts décisifs pour remporter le titre de Champion d’Espagne, dont un contre le Real Madrid au Camp Nou.

Jérémy Mathieu a régulièrement été la tête de Turc en cas de défaite (photo: Joan Valls/Urbanandsport/Cordon Press)

La suite est plus difficile. Elle est marquée par des blessures qui lui coûteront sa place à l’Euro et celle de n°3 en défense centrale derrière Piqué et Mascherano. De plus, Jérémy Mathieu est régulièrement pointé du doigt dans la presse ou par les supporters en cas de défaite – dont le 3-0 à Turin en avril dernier. Le Français finit par quitter le vaisseau catalan cet été. Sa « mise à l’essai » au Sporting Portugal, terme officiellement utilisé par le F.C. Barcelone pour expliquer son départ, fut la dernière incompréhension entre le joueur et l’environnement du Club, qui l’interpréta comme un manque de confiance de sa nouvelle équipe alors que dans les faits, les deux entités se mettaient d’accord sur les termes du transfert.

Un « papa comme un autre »

Derrière une timidité de façade se cache un homme droit dans ses bottes. Discret, Jérémy Mathieu fuit les réseaux sociaux qui offrent aujourd’hui une vitrine inestimable aux joueurs. Son dernier tweet remonte au 31 mars 2016. Sa photo de profil n’a pas été changée: on le voit vêtu d’un maillot du Barça. S’il n’y avait pas eu un fan qui usurpait son identité, pas sûr que le Français eut créé des comptes officiels sur Facebook, Twitter et Instagram. L’originaire du Doubs fuit en effet les phrases toutes faites. « Le mot ami est un mot très fort. Il n’y en a pas beaucoup dans le football » disait-il en septembre dernier avant de rencontrer – déjà – le Barça à l’occasion de la deuxième journée de la Ligue des Champions. Un OVNI dans le monde policé du football.

Au Lycée Français de Barcelone, nombreux sont ceux qui ont pu se rendre compte de la discrétion du bonhomme. A la sortie, Jérémy Mathieu attendait loin derrière le portail, sa grande taille – 1m89 – lui permettant de voir et d’être vu de ses enfants. « Il était très réservé confirme une maman du primaire dont le fils partageait la classe de CM1 avec Kylian Mathieu. Lors d’un goûter de classe il a bien voulu signer des autographes aux enfants mais il a refusé de se faire prendre en photo avec des papas qui le lui demandaient. Il leur a dit que dans l’enceinte de l’école il n’était pas là en tant que footballeur, que c’était un papa comme un autre ».

L’inscription de ses enfants à la Toussaint 2015 avait pourtant provoqué une mini-révolution au sein de l’établissement. Les élèves demandaient des autographes aux fils du joueur du Barça, comme s’ils obtenaient par procuration celui du papa. Face à cette situation, le directeur du primaire avait dû passer dans toutes les classes pour recadrer les enfants: « Qui est-ce qui joue au football au F.C. Barcelone? avait-il dit en substance. Jérémy Mathieu ou ses enfants? Alors laissez-les tranquilles ». Une tranquillité qu’a retrouvé Jérémy Mathieu au Sporting Portugal, un club familial où il se sent bien. Il est même l’un des joueurs les plus aimés du public.

Olivier Goldstein

Journaliste sportif. Olivier Goldstein couvre depuis un an l’actualité du F.C.Barcelone et du sport à Barcelone. Il a fondé en novembre 2015 Le Blog du Barça, le premier Blog 100% Barça écrit en français depuis Barcelone.