Search for content, post, videos

Vers une alerte sécheresse en Catalogne

L’alerte sécheresse pourrait être activée en Catalogne dès le mois d’avril. L’ensemble du territoire est déjà en phase de pré-alerte depuis le mois de septembre. 

À ce rythme, la Catalogne pourrait entrer en alerte sécheresse en avril, selon le directeur de l’Agence Catalane de l’Eau (ACA), Jordi Agustí. La pré-alerte sécheresse a été activée en septembre 2017 et la situation semble se maintenir selon l’expert. Il a expliqué hier lors d’une conférence de presse, en faisant référence à l’épisode de sécheresse de 2007: « qu’il ne s’agit pas de la même situation qu’il y a dix ans, on n’entrera pas dans des phases d’exception, grâce à des actions structurelles de ces dernières années qui ont permis de passer l’été et même l’automne sans avoir besoin d’avoir recours à des transferts de rivières et bateaux. »

Actuellement, les réservoirs sont à 44% de leur capacité, après avoir atteint 46% en décembre dernier. Jordi Agustí a précisé que dans un climat méditerranéen, une situation de sécheresse arrive tous les sept ans. Le changement climatique rend le climat instable et provoque une baisse des épisodes de pluies en Catalogne.

Les solutions

Face à cette situation, l’ACA et l’Aire Métropolitaine de Barcelone ont passé un accord pour réutiliser l’eau des foyers et des industries et pour la remettre dans le fleuve de Llobregat après l’avoir nettoyé, mais aussi pour freiner la salinisation des aquifères. Pour l’Agence Catalane de l’Eau, opter pour des solutions de proximité et respectueuses de l’environnement s’avère indispensable. Par exemple, une station d’épuration consomme cinq fois moins d’électricité qu’une station de dessalement. Depuis 2007, les différentes mesures et la conscience des habitants ont permis de réaliser 28% d’économie sur le territoire catalan.

La plateforme citoyenne Sos Sequía s’inquiète des prévisions qui « aggraveraient la situation de façon inquiétante » et qui pourraient conduire vers des restrictions d’eau au printemps. Toutefois « le scénario n’est pas comparable avec celui de 2008, mais la relation directe de la sécheresse avec le changement climatique génère beaucoup d’incertitudes » a nuancé l’un des coordinateurs de l’organisation José Luis Gallego. Une gestion efficace en amont s’avère donc indispensable pour les spécialistes.