Search for content, post, videos

L’agglomération de Barcelone en lutte contre la hausse du prix de l’eau

L’Aire Métropolitaine de Barcelone et la Fédération des Municipalités de Catalogne se mobilisent pour freiner la hausse annoncée du prix de l’eau dans l’agglomération.

Une augmentation de 11,8%, c’est ce qu’avait annoncé l’entreprise publique Aigües Ter Llobregat (ATLL) pour cette nouvelle année 2018. Une hausse qui concernerait 4,5 millions de personnes à Barcelone et dans 116 communes de la province. Les municipalités et l’aire métropolitaine se sont unies pour déposer un recours administratif contre l’approbation de cette augmentation par l’Agence Catalane de l’Eaux.

Les porte-paroles des entités publiques estiment que cette hausse est « injustifiée et disproportionnée », et largement supérieure à l’augmentation de l’index des prix à la consommation (IPC), estimée à 0,6%. Selon Eloi Badia, adjoint au maire de Barcelone chargé des questions énergétiques, le prix de l’eau fournie par l’ATLL a augmenté de 85% depuis sa privatisation en 2011. Une hausse autorisée par le contrat établi entre l’entreprise et les entités, mais « qui ne correspond pas à la gestion de l’eau » estime l’élu.

Conséquence d’une privatisation en procès

La privatisation de l’ATLL, décidée en 2011 et effective depuis 2013, avait été octroyée à Acciona suite à un appel d’offres de la Generalitat et avait permis à la Catalogne de renflouer ses caisses avec un premier versement de 298,6 millions d’euros et un total d’un milliard d’euros sur la durée de la concession, fixée à 50 ans.

Mercredi, le Tribunal Suprême a confirmé en appel l’annulation de cet octroi suite à des irrégularités de l’appel d’offres, qui devrait vraisemblablement être reconvoqué. L’Aire Métropolitaine de Barcelone et la Fédération des Municipalités de Catalogne demandent à ce que la hausse des prix soit gelée jusqu’à la résolution finale de l’affaire.