Search for content, post, videos

Pourquoi ce bruit de casseroles ce dimanche à Barcelone?

independance catalogne

Les indépendantistes ont convoqué un grand concert de casseroles ce dimanche 25 février à 21h pour protester contre la venue du Roi Felipe VI à Barcelone.

Depuis des mois déjà, les cassoladas, ou concerts de casseroles, sont devenues l’expression politique du mécontentement des indépendantistes ou de leur soutien envers leurs leaders politiques. On les a ainsi entendues avant le référendum du 1er octobre, pour soutenir le scrutin, puis après le référendum, pour condamner les violences policières, et lors du placement en détention provisoire des anciens ministres catalans.

Cette fois-ci, la cassolade protestera contre la visite du Roi Felipe VI, venu assister au dîner d’inauguration du Mobile World Congress. Le Roi, déjà copieusement hué lors de sa dernière venue à Barcelone lors de la marche blanche contre les attentats, est accusé par les séparatistes de ne pas avoir joué le rôle de modérateur que lui offre la Constitution lors du conflit catalan, de ne pas avoir condamné les violences policières  du 1er octobre et de ne pas avoir eu d’empathie envers les victimes.

 

Un mouvement né en Algérie française

Mais si les Catalans sont de grands pratiquants du concert de casseroles, ils n’ont pas inventé le concept. La casserolade est née en Algérie à l’époque française en 1962. Les Français pieds-noirs tapaient à leur fenêtre sur des casseroles afin de protester contre l’indépendance de l’Algérie.

On retrouve aussi des casserolades dans les années 1970 au Chili et en Argentine pendant la crise économique de 2001 et au Canada durant les manifestations étudiantes au Québec de 2012.