Search for content, post, videos

Le CCCB accueillera l’oeuvre censurée « Prisonniers politiques »

Après avoir été retirée de la Foire internationale d’art contemporain de Madrid, l’oeuvre « Prisonniers politiques dans l’Espagne Contemporaine » sera finalement exposée au CCCB à Barcelone au printemps.

Le célèbre musée d’art contemporain barcelonais CCCB a annoncé qu’il accueillerait l’oeuvre « Prisonniers politiques dans l’Espagne Contemporaine » de Santiago Sierra en mai ou juin prochains. Achetée par Tatxo Benet, elle se compose d’une série de 24 portraits photos pour illustrer soixante cas de prisonniers politiques dans le pays comme son nom l’indique. Les visages sont pixelisés et tous accompagnés d’un texte descriptif, sans révéler l’identité des personnes. Cette oeuvre fait écho aux hommes politiques indépendantistes actuellement incarcérés, comme Oriol Junqueras ancien vice-président du gouvernement catalan ou Jordi Sànchez et Jordi Cuixart.

Cette exposition avait créé la polémique il y a quelques jours. La Feria Arco Madrid 2018, qui s’est tenue du 21 au 25 février, avait finalement décidé de retirer l’oeuvre de l’événement le jour de l’ouverture. L’installation, qui mêle donc art et politique, été déjà au centre de toutes les conversations. Les organisateurs ont souhaité « éviter plus de polémiques » et ne pas mettre en péril la visibilité des autres oeuvres présentées.

« Rendre public et sans violence les prisonniers politiques »

Outre les indépendantistes, l’exposition présente également subtilement des sympathisants du mouvement 15-M qui avaient été incarcérés en 2012 ou des écologistes qui avaient fait parler d’eux en 1996. L’artiste a sélectionné quelques cas qui illustrent pour lui la réalité. Son objectif est de « rendre visible l’existence de prisonniers politiques en Espagne sans se centrer sur une idéologie en particulier ».

Le CCCB a choisi cette oeuvre car elle s’inscrit dans sa réflexion sur la relation entre le langage, la vérité et la politique mis en valeur cette année. Avant son arrivée très attendue à Barcelone, l’oeuvre sera exposée au musée de Lleida du 7 mars au 22 avril.