Search for content, post, videos

La raison pour laquelle les indépendantistes utilisent l’insulte « botifler »

independance catalogne

L’explication pour laquelle le mot « botifler » apparaît autant sur les réseaux sociaux.

« Botifler », ce mot hante les réseaux sociaux lorsque les indépendantistes commentent l’actualité politique. Ce vocable sert à qualifier un Catalan qui sert un « traître » à sa patrie. Pour les utilisateurs des réseaux sociaux ayant l’insulte facile, nombreux sont les « botiflers ». Tous les Catalans votants pour les partis unionistes (Ciutadans, Parti Socialiste ou Partido Popular) sont des « botiflers » aux yeux des indépendantistes les plus nerveux sur Facebook ou Twitter. Selon l’actualité du jour, les Mossos d’Esquadra ou certains responsables indépendantistes trop tièdes peuvent subir le jugement de la légion anonyme des réseaux sociaux et se voir convertis eux aussi en « botiflers ».

Le mot « botifler » trouve son origine dans l’histoire de la Catalogne. Lors de la guerre de Succession en 1703, les Catalans se soulevèrent contre le roi Bourbon Felipe 5. Les Catalans, restés loyaux à la monarchie, s’appelaient alors les « botiflers » en raison de l’emblème royal français, la fleur de lys. Un ornement qui apparaissait à divers endroits de l’armée royale: en drapeaux, sur les boucliers. Les Catalans reprirent l’expression en français pour dire: « la beauté fleur » (mauvaise traduction de jolie fleur). Beauté fleur, prononcé avec un fort accent catalan, est devenu au fil des années « botifler ». Un terme qui, comme on l’a vu aujourd’hui, est péjoratif et dégainé extrêmement rapidement.